Tiffany WILLM

Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Créé en 1999, l’Institut du Management des Services Immobiliers est une école du Groupe IGS spécialisée dans la formation des professionnels de l’immobilier. Formation continue ou Validation des acquis de l’expérience dans le cadre d’une reconversion, focus sur les parcours proposés par l’établissement.

La gestion locative est un métier aussi passionnant que complexe. Proposer ce service à ses clients apporte de nombreux avantages à un professionnel en immobilier. Encore faut-il pouvoir le proposer. Gest’in, société de nourrice en gestion locative depuis plus de 15 ans, connaît parfaitement le métier et les obligations qui s’y rattachent.

La prospection SMS est de plus en plus utilisée par les professionnels de l’immobilier pour les nombreuses opportunités qu’elle offre à ces derniers. L’automatisation de la pige sms est-elle indispensable ou peut-on se passer d’un prestataire agréé ? 

Le mois de février 2022 dernier, la loi « 3DS » ou différenciation, décentralisation, déconcentration, simplification a été créée et publiée au journal officiel. Dans sa rubrique dédiée au logement, elle informe sur ce dispositif apportant quelques changements sur l'encadrement des loyers. Pour le moment, il ne s'applique qu'à Paris, Lyon, Lille et quelques villes du 93. Bientôt, cette loi va aussi voir le jour à Montpellier et à Bordeaux. Les sanctions qui l'accompagnent sont très strictes et peuvent être lourdes, en cas de non-respect du loyer de référence. Les professionnels de l'immobilier ont ainsi le devoir d'informer leurs clients pour éviter de mauvaises surprises.

 

C'est très sérieux

Suivant le pas de Paris, Lille a aussi adhéré au dispositif d'encadrement des loyers établi par la loi Elan (2018) en mars 2020. L'objectif de cette loi est de lutter contre les abus de loyer dans les zones dites tendues où l'offre et la demande d'habitations connaît un grand déséquilibre. La mesure consiste à imposer un loyer plafond aux bailleurs en fonction du type de construction et des quartiers.

Très récemment, la préfecture du Nord n'a pas hésité à sanctionner un bailleur qui met en location son appartement situé en plein centre-ville de Lille à 100 euros de plus que le loyer de référence indiqué. Alors que le plafond est fixé à 350 euros environ pour un T1 de 16,6 m2, ce propriétaire a demandé un loyer de 450 euros pour un studio non-meublé.

 

Une lourde amende

La préfecture a décidé d'imposer une amende de 9 000 € à la SCI propriétaire du bien loué à un prix supérieur à celui fixé dans le loyer de référence. Elle pourrait encourir jusqu'à 15 000 €.

C'est le locataire du bien lui-même qui a signalé ce dépassement via le site de la ville de Lille. D'après un communiqué de la mairie, c'est la première fois qu'une telle sanction a été appliquée à Lille.

 

Les mairies avec le droit de sanctionner

La décentralisation figure parmi les vocations de la loi 3DS. Dans cette optique, ils n'appartiennent plus uniquement aux préfets de sanctionner ceux qui ne respectent pas l'encadrement relatif aux loyers. Ce pouvoir est désormais délégué aux intercommunalités dont le maire (Paris), ou les présidents de métropole (Aix-Marseille et Lyon).

Les contrôles sont réalisés à un niveau local et les chances de se faire avoir en cas de non-respect du nouveau dispositif sont donc plus grandes.

La mairie de Lille estime qu'il est important que l'encadrement des loyers soit établi pour les appartements de surface restreinte. Mais, d'autres mesures sont aussi à prendre. Dans les prochaines semaines, elle va également appliquer d'autres mesures de contrôle des services de l'État. De ce fait, les sanctions vont devenir de plus en plus nombreuses.

 

Le devoir des agences immobilières

D'après l'encadrement des loyers, les propriétaires n'ont pas le droit de demander aux locataires un montant supérieur à la somme indiquée. Toutefois, cela dépend de quelques facteurs dont : les caractéristiques du logement, le quartier et l'état du marché.

Les agences immobilières doivent informer leurs clients lorsque le logement en question se situe dans une zone soumise à l'encadrement des loyers. Le mois de juillet prochain, cette obligation va concerner toutes les annonces de location. Celles publiées par les particuliers et sur les sites internet doivent toutes s'y soumettre. Les dépassements les plus graves sont remarqués dans les quartiers les plus chics (1er, 7ème, 9ème…), tandis que ceux qui sont moins élevés se trouvent dans les 14e, 19e et 20e arrondissements.

L'encadrement des loyers s'applique déjà à Paris, à Lille, à Lyon, à Villeurbanne et aux villes de la banlieue Nord et Est de la localité, Montpellier et Bordeaux ne vont pas tarder à rejoindre ce dispositif cette année.

C’est bien connu, il faut faire bonne impression auprès du vendeur dès le premier rendez-vous ! Alors comment faire la différence et vous positionner comme LE professionnel à qui faire confiance pour vendre plus vite ? 

Durant l'annonce du gouvernement vendredi 20 mai, il semble que le ministère du Logement ne fasse plus partie de l'équipe. Même si le domaine de l'immobilier reste l'un des principaux postes de dépenses pour les Français, l'État en a jugé autrement. Sous le choc, les acteurs de ce secteur d'activité se plaignent de l'oubli du gouvernement. Pourtant, il ne s'agit pas d'un oubli, mais d'une décision bien pensée et étudiée.

La formation est un levier que beaucoup de conseillers n’envisagent pas. Est- ce parce qu’elle est obligatoire ? Est-ce parce qu’elle nous rappelle en un sens les bancs de l’école ? Toujours est il qu’avant d’investir dans votre communication, ou dans des prestataires qui coûtent cher, il pourrait s’avérer bon d’investir en vous ! Immo Academy propose un catalogue de formations diversifiées et surtout revendique un vrai suivi pour les professionnels formés.

Un événement incontournable pour les professionnels de l’immobilier du Grand Est aura lieu le 2 juin à partir de 10h au Château de Pourtalès situé à Strasbourg. Si vous êtes de la région n’hésitez pas à vous inscrire ! 

Realogy, leader mondial des franchises immobilières avec, notamment, les marques Coldwell Banker, Century 21, Sotheby’s International Realty, ERA et Corcoran, change de nom et devient Anywhere. 

Realogy, groupe coté au Nasdaq à la bourse de New York, et qui détient les marques leaders sur chaque segment de marché, souhaite désormais porter sa vision et son histoire sur le marché de l’immobilier. Le symbole boursier RLGY sera également modifié dans les prochaines semaines. 

« En tant qu'entreprise, nous avons renoué avec la croissance, renforcé notre bilan, accéléré la livraison de nos produits et changé fondamentalement notre culture, tout en continuant à faire évoluer l'immobilier vers l'avenir.

Notre nouveau nom reflète mieux nos aspirations et notre engagement à transformer l'expérience immobilière des consommateurs, où qu'ils soient. » précise Ryan Schneider, President & CEO de Anywhere

« L’innovation et l’agilité sont au cœur de l’histoire et de l’ADN de Coldwell Banker, la plus ancienne marque d’immobilier. C’est naturel que cela se diffuse au sein du groupe qui détient la marque aujourd’hui. Je me réjouis que Coldwell Banker soit précurseur de cette vision de l’immobilier, de l’accompagnement de ses clients pour créer la meilleure expérience pour tous les acheteurs et vendeurs, où qu'ils soient. » ajoute Laurent Demeure, President & CEO de Coldwell Banker Europa Realty. 

La marque Anywhere n'est pas seulement un clin d'œil à la couverture géographique du groupe, dont les réseaux sont présents dans 118 pays avec 136 400 consultants, dont 100 000 consultants Coldwell Banker.

Anywhere met désormais en avant son expertise en conseil, et l'accompagnement de ses clients à toutes les étapes de leur projet immobilier par tous les points de contacts possibles. Le nom "Anywhere" reflète la façon dont le consommateur moderne choisit de vivre et de travailler - en se mettant à l'aise partout.

Le groupe affirme ainsi son choix de devenir Remote-First, permettant à ses collaborateurs de travailler d’où ils le souhaitent.

Alors qu’il va fêter ses 9 ans d’existence, le réseau Dr House Immo est un jeune réseau de mandataires dans le paysage immobilier. Cela ne l’empêche pas de séduire toujours plus de conseillers expérimentés. 

 

Une évolution de carrière et de rémunération 

Pour la plupart des mandataires qui ont rejoint le réseau, Dr House Immo est une manière de s’offrir une évolution et une augmentation. Le réseau rouge et noir regroupe des spécialistes immo qui ont fait leurs armes dans les plus gros réseaux français. On trouve bien sur des anciens capitiens, des conseillers passés par IAD ou Safti et qui ont opté pour une meilleure rémunération. 

Cette expérience globale partagée permet de bonifier les réunions quotidiennes d’échange que les conseillers organisent. Avec Dominique Piredda à la baguette, Dr House Immo organise tous les jours une réunion ouverte d’échange et de partage d’expérience. Vient qui veut.

 

Un taux de satisfaction inégalé

Une étude interne menée en 2021 révèle un taux de satisfaction de 99,5%. Les conseillers sont ravis des outils et des conditions proposées. Mais plus que tout, ils reconnaissent unanimement une qualité de réactivité inégalée. Des réponses tard le soir ou le week-end de la part d’une équipe au siège qui sait bien que l’on ne choisit pas le moment où l’on est coincé avec une question. 

L’équipe du staff est à l’écoute et à l’image du réseau. Issus de différents réseaux, les coachs ont trouvé chez Dr House Immo un réseau où ils peuvent partager leur grande expérience.

Il ne s’agit pas de mener seul une carrière de conseiller indépendant, mais de générer des synergies pour renforcer sa qualité d’action.

Le partenariat avec Valérie Damidot, égérie du réseau depuis 2021, est aussi une manière pour le réseau de conforter une image de spécialiste. La campagne TV, diffusée sur TF1, a su trouver une audience de plusieurs millions de potentiels clients vendeurs et acquéreurs.

 

Un chiffre d’affaires par mandataire ambitieux 

La direction du réseau est assurée par les fondateurs. C’est un fait suffisamment rare pour le relever. Après 9 ans, Stéphane Escobossa, Nicolas Blanchin et Léonard Lang sont toujours à la barre et disponibles pour les collaborateurs du groupe. Tous les 3 ont des cursus complémentaires et envisagent d’apporter leur regards expérimentés sur l’activité des conseillers.

L’objectif : faire de chaque conseiller un professionnel qui répond aux besoins de ses client et qui s’épanouit à son rythme dans un métier unique et exigeant.

Cette organisation structurée sur le rapport humain avant tout permet aux conseillers du réseau d’afficher en plus de leur satisfaction un chiffre d’affaires par conseiller parmi les plus importants tous réseaux confondus. 

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis