Tiffany WILLM

Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Une étude menée par SOS racisme a mis en évidence un taux de discrimination dans l’accession au logement locatif de 51 %. Ce type de pratique peut fortement nuire à votre réputation. Les victimes se plaindront inévitablement, tandis que le professionnel sera reconnu comme non respectueux du principe de l’égalité de traitement. Il est alors important de remédier à cela, voici quelques conseils.

Les différents biais discriminatoires

La discrimination est fondée sur des biais cognitifs qui sont en réalité des illusions cognitives représentant des erreurs de raisonnement. Ces dernières peuvent être liées à des croyances injustifiées, ou fausses, comme des stéréotypes ou des préjugés. Bien qu’ils soient souvent involontaires, ces biais discriminatoires peuvent avoir 3 dimensions.

Concernant la prestation de service de base, ils prennent la forme d’une proposition de biens, en fonction de considérations éthiques, ou même de genre.

Pour ce qui est de l’accompagnement du client, ils se manifestent par une différence de l’attention portée à leurs besoins (qualité d’écoute, degré de priorité, etc.)

Reconnaître les pratiques discriminatoires

Dans les faits, il n’est pas toujours facile de reconnaître les comportements discriminatoires. En effet, ils peuvent être subtiles et difficiles à mesurer avec des enquêtes de satisfaction. Il est alors important de mettre en place une démarche d’audit pour pouvoir les identifier.

Parler avec les clients pour reconnaître les biais discriminatoires

En immobilier, il est important d’interroger régulièrement vos clients pour connaître leur satisfaction vis à vis des services proposés par votre agence. Vous devez également prendre en compte le fait que l’identité de ces personnes peut jouer un rôle sur le traitement qu’elles reçoivent de la part de votre agence. Pour cela, vous pouvez poser des questions à vos clients afin d’identifier les éventuels préjugés. Voici quelques exemples :

  • À quel point estimez-vous que votre expérience peut être comparée à celle d’autres clients ?
  • À quel point vos échanges avec l’agence immobilière ont été agréables ?

Faire des expériences pour identifier les discriminations

L’expérimentation est également un très bon moyen de déterminer, concrètement, comment une caractéristique d’un client peut affecter un résultat. Par exemple, la manière de lui dire bonjour peut varier. Pour cela, vous pouvez mettre en place des enquêtes mystères avec des clients aux profils variés. Le sexe, l’âge, ou encore la nationalité sont des critères particulièrement utiles pour déterminer les causes de discrimination.

Définir des objectifs

Il est parfois difficile d’estimer la qualité du service client d’une agence immobilière. En effet, cela est difficile à évaluer car intangible. Pour cela, il est préférable de clairement définir les comportements à tester. Ainsi, précisez de manière précise et mesurable, les comportements que vous désirez que vos agents adoptent. Vous pouvez également développer des protocoles de services.

En standardisant les scripts et en créant des règles, vous vous assurez que le traitement de tous vos clients sera le même.

Les solutions pour stopper les discriminations

Il est important de sensibiliser votre personnel aux préjugés, en les aidant à les gérer et à modifier leur comportement. Il est également essentiel de faire prendre conscience que les pratiques discriminatoires ne sont pas synonymes d’abus extrêmes, ni de harcèlement. Elles peuvent parfois être plus subtiles. Ainsi, il est important que chacun se sente concerné. Pour cela, vous pouvez mettre en place des formations portant sur différents scénarios. Enfin, il faut veiller à briser les stéréotypes. Ces derniers nuisent fortement à la qualité des échanges interpersonnels.

Qualité, éthique et déontologie sont les mots d’ordre à la FNAIM. Chaque adhérent s’engage notamment à suivre des formations régulières et à respecter un code d’éthique bien fourni. Mais aujourd’hui, une quatrième valeur vient définitivement s’inscrire aux côtés des autres : la transparence. En effet, les syndicats de propriété ne pourront plus se cacher et devront eux aussi se soumettre à la loi des avis clients sur la plateforme de la FNAIM !

Tous les agents immobiliers n’aiment pas prospecter (et on peut les comprendre).

Alors malheureusement arrêter totalement de prospecter c’est vraiment compliqué car les mandats ne poussent pas sur les arbres. 

Par contre, il y a des méthodes de prospection qui peuvent générer des résultats.

Des résultats surprenants !

La pige sms en fait partie et le gros plus c’est qu’elle ne vous demande aucun effort.

Et si cet outil révolutionnait votre façon de prospecter ? 

 

La pige sms a changé leur quotidien 

Jean Luc Choain, conseiller chez Capifrance a été rapidement séduit par ce système novateur. 

“ Les personnes rappellent très vite, je peux fixer des rendez-vous sans avoir à faire la pige. La pige téléphonique c’est une grosse perte de temps, j’avais besoin d’un système qui m’évite cette tâche et génère des contacts.”

En effet faire la pige vous demande énormément de temps…

même avec le meilleur des logiciels ! 

L’avantage avec la pige sms c’est que ce moyen de communiquer n’a rien à voir avec la pige classique.

Même s’il s'appuie dessus. 

 

Et si les prospects prenaient contact avec vous de leur propre chef ?

Chez Marketing Immobilier, le leader de la pige sms, vous choisissez simplement votre zone géographique et ces derniers s’occupent de tout, pour VOUS ! 

Vous avez juste à récolter les fruits de cette prospection bien menée. 

Sara Mondet, négociattrice chez OR Immo en a fait l’expérience 

…et elle ne souhaite plus s’en passer !

“ Je dois dire que les personnes qui m’ont rappelé avec l’envie de faire appel à un professionnel m’ont systématiquement fait confiance.”

Résultat ? 

Elle a rentré des mandats exclusifs quasiment à chaque fois !

 

Un système de prospection au rapport qualité / prix inégalé 

Si vous n’avez pas encore essayé, c’est l’occasion ! 

Avec les fêtes de Noel qui approchent vous avez peut-être mieux à faire que de prospecter..?

Une campagne chez Marketing Immobilier sms dure 3 mois. 

Ce délai n’est pas trop long et surtout cela ne vous reviendra pas très cher puisqu’en termes de prix Marketing Immobilier est très bien placé.

Notez qu’une campagne coûte en moyenne 79 euros par mois pour un envoi sur 5 codes postaux.

Si certains choisissent ce moyen de communiquer sur la durée, d’autres vont faire le choix de campagnes ponctuelles pour rentrer des mandats lorsqu’ils ressentent un creux dans leur activité. 

C’est par exemple le cas de Rémi Diaz de chez IAD France. 

Chaque année il réalise une campagne sms via Marketing Immobilier ! 

“Tous les propriétaires ayant diffusé une annonce sont touchés 2 fois à des intervalles de temps différents. » 

explique Jean Marc Lefebre qui de son coté est diagnostiqueur pour la société ADI. 

 

Ce système est la clé pour avoir plus de contacts même si vous n’aimez pas la prospection immobilière (ce qui est le cas de beaucoup d'agents immobiliers). 

Il a permis à certains professionnels de rentrer de nombreux mandats en seulement quelques semaines mais attention !  

La pige sms ce n’est pas une baguette magique…Chaque secteur géographique a un potentiel différent.

Je vous invite à contacter un conseiller Marketing Immobilier pour connaître le potentiel de votre zone et peut être démarré votre première campagne sms réellement ciblée.

 

La prospection téléphonique est la clé pour rentrer de nombreux mandats immobiliers. Si elle est bien menée, elle peut être l’un des principaux piliers de votre business. Mais attention, les erreurs que vous commettez peuvent vous coûter cher !

Les professionnels de l’immobilier se sont tous un jour posé cette question : quel est le nombre de mandats idéal pour vendre ? Nous avons donc décidé d’y consacrer un article car l'épaisseur de votre portefeuille mandats va en effet conditionner vos finances ! Il y aurait-il un nombre de mandats idéal pour vendre ?

Privilégier la qualité et non la quantité 

Le premier conseil que l’on puisse vous donner est de ne pas rester fixé(e) sur un chiffre : il est recommandé de privilégier la qualité et non la quantité de mandats ! 

Retenez bien une chose, l’épaisseur de votre portefeuille en fin de mois dépend de la qualité des mandats que vous aurez rentré précédemment. Ce que l’on vous recommande : au moins 40% de mandats exclusifs, 35% de pige et 25% pris sur le terrain. 

C’est bien par la qualité que vous vous démarquerez et non par la quantité.

Mandats en trop grande quantité rime souvent avec manque de temps, faible suivi et biens en inadéquation avec les tarifs pratiqués sur le marché.

 

Une quantité de mandats minimale pour chaque typologie de bien

Bien sûr, il vous faudra un minimum de mandats pour proposer une offre complète à vos acquéreurs et locataires : au moins 3 biens différents pour chaque typologie de biens proposés (c’est le principe des triplettes dont vous avez peut-être déjà entendu parler). 

En tablant sur un nombre de mandats raisonnables vous pourrez ainsi assurer une relation client de qualité à vos clients et travailler davantage sur la rédaction du texte d’annonce et la qualité de vos photos. 

 

Pige Online, l’outil n°1 pour rentrer des mandats sur votre secteur 

Pige Online est l’un des meilleurs logiciels de pige que vous pourrez trouver sur le marché ! Il permet en effet de réunir au sein d’une seule et unique plateforme les annonces de plus de 100 sites et portails immobiliers en France. Ce système fait gagner énormément de temps aux professionnels de l'immobilier : ils sélectionnent les critères de recherches de leurs acheteurs potentiels pour trouver les biens les plus adaptés !

Mandats de ventes, locations, locations saisonnières, entreprises & commerces.. ce logiciel hyper intuitif permet de dénicher des mandats de qualité dès leur publication et les géolocaliser automatiquement autour de vous pour seulement 29€ / mois ! En plus de bénéficier de l’adresse exacte du bien, vous aurez les informations sur le cadastre, mais vous aurez également la possibilité de voir les prix de vente autour de celui-ci.  

Des fonctionnalités utiles et des informations précieuses pour rentrer des mandats de qualité !

 

 

Le mandat exclusif est depuis de nombreuses années un graal pour les agents immobiliers car il offre en effet une protection supplémentaire à celui-ci. Pourtant il n’est pas rare que des contrats d’exclusivité soient violés par des propriétaires oubliant un peu trop vite leurs obligations. Dans quels cas l’agent immobilier peut-il réclamer sa commission ? Sinimo, l’application juridique des professionnels de l’immobilier répond à cette question :

Le 15 novembre, le député Renaissance Lionel Causse a adressé une question au ministère de la transition énergétique, concernant l'encadrement des diagnostiqueurs immobiliers, en rapport avec la réalisation des DPE, avec pour objectif de garantir la compétence desdits diagnostiqueurs. La solution ? Une carte professionnelle : la carte D.

Face à l'inquiétude grandissante des propriétaires, une proposition de loi visant à lutter contre les occupations illicites de plus en plus nombreuses a été enregistrée à l'Assemblée Nationale. Cette loi tend également à mieux protéger les bailleurs en cas de litiges, et notamment en cas de loyers impayés. Décryptage en détail de la loi Kasbarian.

Vers la fin des violations de domiciles ?

Ces dernières années, les affaires de squat sont plus en plus nombreuses. Si un propriétaire ne possède qu'un seul logement en location, il est considéré comme un "petit propriétaire" et il est par la même occasion davantage sujet à ce problème.

En droit pénal, la violation de domicile constitue un délit, caractérisé par "l'introduction ou le maintien [d'une personne] dans le domicile d'autrui à l'aide de manœuvres, menaces, voies de fait ou contrainte".

En théorie, la peine maximale prévue par le Code Pénal pour ce délit est d'un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende. En revanche, en pratique, on constate bien souvent que cette peine n'est pas appliquée comme elle devrait l'être.

Ainsi, pour mieux protéger les bailleurs, la loi Kasbarian prévoit plusieurs modifications de la législation actuelle.

Dans un premier temps, deux mesures :

d'une part, renforcer les sanctions envers les auteurs de ces délits , et ceci dans un but de rééquilibrage et d'équité.

En effet, actuellement, les peines encourues par les propriétaires qui expulsent d'eux-mêmes les squatteurs sont bien plus conséquentes que celles encourues par les occupants.

Si la loi est approuvée, les squatteurs seront désormais, eux aussi, soumis à une peine de 3 ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amande . D'autre part, la loi Kasbarian entreprend de mieux définir la notion de domicile, de squat et en quoi cela constitue une infraction.

À titre d'exemple, le fait qu'une propriété soit temporairement vide ne constituera plus un critère valable pour qu'elle soit considérée comme étant impropre ou non prête à l'habitation, caractéristique qui rend difficile la condamnation des squatteurs dans de nombreuses situations.

 

Procédures d'impayés : quels changements avec la loi Kasbarian ?

En plus de proposer des solutions au sujet des problèmes de squat, la loi Kasbarian a également pour objectif de mieux accompagner les bailleurs dans les procédures de loyers impayés.

En cas d'occupation frauduleuse d'un logement (c'est-à-dire si l'occupation est maintenue malgré des décisions judiciaires ordonnant le départ des occupants), la peine applicable sera de 6 mois d'emprisonnement et 7 500 euros d'amende.

La loi propose aussi de rendre obligatoire l'établissement d'une clause de résiliation en cas de loyers impayés : si dans les faits, il existe déjà bel et bien une clause de résiliation, un réel manque d'application de ce texte persiste.

Enfin, dernier point abordé par la loi Kasbarian : la réduction des délais administratifs et judiciaires en cas d'impayés. Premièrement, le délai minimal entre l'assignation et la tenue de l'audience passe de deux mois à un mois.

Depuis 2014, les juges ont la possibilité d'accorder un délai supplémentaire aux habitants sommés de quitter les lieux par ordonnance judiciaire pour se reloger convenablement. Jusqu'à maintenant, ce délai peut s'étendre sur une période allant de trois mois à trois ans. Avec la loi Kasbarian, le délai est réduit et ladite période ne pourra être que d'un an maximum et deux mois minimum .

 

Une législation plus juste pour tout

En matière de logement, la loi a tendance à être plus tolérante envers les occupants qu'envers les propriétaires qui subissent bien souvent des injustices qui restent impunies.

La loi Kasbarian offre donc une vision plus juste sur l'immobilier en France en établissant et en reconnaissant plus clairement les droits et les devoirs de chacun , propriétaires comme locataires.

Les 8 et 9 novembre 2022, la dixième édition du salon RENT a eu lieu au Parc des Expositions de Versailles (Paris), et cet événement a frappé fort cette année. En effet, sur les deux jours, le salon RENT a réuni plus de 12 000 visiteurs, soit une augmentation de 15 % de son visitorat ! 

Prônant l’innovation dans le domaine de l’immobilier, ce salon avait tout pour séduire. En effet, sur les 15 000 mètres carrés du Pavillon 6, on pouvait compter 410 exposants (parmi lesquels 116 startups). Par ailleurs, sur la Rent Channel, 40 ateliers, émissions et conférences étaient diffusés en live. De quoi amplifier la portée de l’événement.

Les organisateurs avaient de grandes ambitions. Le but était donc d’apporter aux professionnels œuvrant dans le domaine de l’immobilier les éléments nécessaires pour qu’ils puissent relever les différents défis d’aujourd’hui. Défis dont les principaux sont de trois types, soient :

• Technologique, avec les usages qui sont actuellement digitalisés ;

• Sociologique, avec le niveau d’accès au logement ;

• Environnemental, en réduisant le niveau de consommation et améliorant les différentes façons de construire.

 

Une portée internationale 

Événement incontournable dans l’agenda de la Proptech et des professionnels de l’immobilier, cette nouvelle édition du Salon RENT a confirmé sa portée internationale. En effet, les visiteurs sont venus des quatre coins du monde et sur le site où se déroulait l’événement, on a pu noter la présence d’acteurs italiens, américains, etc.

Les temps forts au salon ont été nombreux. Parmi ceux-là, on peut compter les récompenses attribuées à deux startups : Hestia et Buildrz. Le prix « startup Proptech » a été remis à Hestia qui a développé un modèle de location et d’accession grâce auquel il est possible de devenir propriétaire en 3 ans maximum. Quant à Buildrz, elle a reçu le Trophée « Innovation SNPI » pour la récompenser de son expertise dans le domaine du développement foncier.

Un autre temps fort de l’événement a été le « Proptech Sweet Award » dont la deuxième édition a été organisée par le groupe My Sweet Immo. Au cours de cette édition :

• Béatrice Favat Point de la Fondation l’Adresse Immobilier a reçu le prix « Coup de cœur » ;

• Vanessa Benedic de Homeloop a reçu le prix « Proptech Sweet Ladies Award » ;

• Thierry Vignal de Masteos s’est vu décerner le prix « Proptech Pepite Award ».

Le salon RENT a eu un succès fou cette année et les visiteurs en sont ressortis satisfaits ! Si vous êtes un professionnel de l’immobilier et que vous êtes passé à côté cette année, restez branché pour la nouvelle édition qui se tiendra l’année prochaine. En effet, le label RENT a déjà fixé le rendez-vous pour les 8 et 9 novembre 2023 pour une prestation qui promet d’être grandiose !

En 2022, le système de cautionnement pour les locations a évolué. Sinimo, l’application juridique des professionnels de l’immobilier vous explique quelles sont les nouvelles obligations imposées aux français en termes de cautionnement. Professionnels de l’immobilier, êtes vous bien informés ? Vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur l’acte de caution solidaire dans cet article ! 

Page 1 sur 52

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis