Tiffany WILLM

Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Les agences de courtage en immobilier ont publié leur communiqué de mars et sans surprise, les taux continuent leur remontée fulgurante.

En tant qu’agents immobiliers, vous devez être en mesure de suivre cette hausse des taux immobiliers qui peut impacter vos clients acquéreurs.

Au mois de février, les taux augmentaient déjà légèrement avec une hausse de 10 à 15 centimes pour les taux moyens avec une estimation à 1 % sur 15 ans, 1,12 % sur 20 ans et 1,28 % sur 25 ans. Dans le contexte inflationniste actuel, le taux des OAT (Obligations Assimilables du Trésor) était déjà au mois de février en hausse.

Selon Henry Buzy-Cazaux, le président de l’Institut du Management des Services Immobiliers, la guerre en Ukraine pourrait entraîner des répercussions sur les prix de l’immobilier ainsi que sur la fiscalité.

 

La hausse des taux immobiliers va-t-elle durer ?

Pour ce mois de mars 2022, les barèmes continuent leur progression par rapport au mois de février : 0,55 % sur 10 ans, 0,70 % sur 15, 0,80 % sur 20 ans et 1,05 % sur 25 ans.

Même si cette croissance se poursuit, ils restent bien en dessous de l’inflation et continuent de permettre aux acquéreurs une accession facile à la propriété.

Alban Lacondamine, président fondateur d’Emprunt Direct, souligne dans son communiqué de presse de mars 2022 que « Le contexte inflationniste fait désormais nettement évoluer le guidage des anticipations des banques centrales. Les indices des prix à la consommation en Europe et aux États-Unis, plus que jamais haussiers, vont continuer à s’affirmer, ce qui tend à accréditer la fin des politiques ultra-accommodantes des institutions monétaires et un rebond des taux directeurs. Sur le marché du crédit immobilier, une poursuite graduelle des hausses peut ainsi être anticipée ».

 

Quelles conséquences pour les demandes de prêt ?

La remontée des taux ne montre aucune raison de s’affoler du côté des emprunteurs au sujet du financement de leur projet immobilier.

Selon Olivier Lendrevie, président de CAFPI, « cette faible remontée des taux pourrait néanmoins permettre une normalisation du marché immobilier. Après une année 2021 qui a été exceptionnelle en matière de transactions immobilières : 1 178 000 transactions sur toute la France, avec 182 000 transactions en Île-de-France (+12 % par rapport à 2020) et 996 000 transactions en région (+16 % par rapport à 2020). »

Mais sur le plan bancaire avec l’obligation de l’application des nombres du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), les conditions de crédit semblent plus encadrées. La cause ? Après le record de transactions effectuées pendant l’année 2021, le nombre de crédits a augmenté parallèlement au nombre de ventes, ce qui a accentué l’endettement des Français. Et c'est cet endettement qui peut pousser la HCSF à durcir ses critères.

En matière de chiffres, plus de 6 crédits immobiliers sur 10 se font sur 20 ans, contre 3 crédits sur 10 en 2017.

Pour Abdelkader Diarra, directeur commercial chez Empruntis, « l’observatoire estime que la hausse serait de l’ordre de 20 à 25 points de base maximum en 2022. Autrement dit, les taux retrouveraient leur niveau d’avant crise autour de 1,25 % ou 1,30 %. Et la hausse est déjà entamée depuis début février. Les barèmes bancaires transmis par nos partenaires révèlent déjà une hausse de 15 centimes environ. Mais ces augmentations n’ont que très peu d’impact sur la mensualité. Exemple sur un crédit immobilier de 200 000 € sur 20 ans : la hausse sur la mensualité s’élève à 9 € et sur le coût total à 2 148 € (hors assurance). »

Professionnels de l’immobilier, vous pouvez rassurer vos clients acquéreurs, même si les taux historiquement bas remontent, cela n’aura qu’un faible impact sur leurs demandes de prêts ainsi.

Le 8 février, l'Association des responsables de copropriété (ARC) a publié un communiqué qui n'est pas passé inaperçu. Dans ce pamphlet, les logeurs affirmaient que les agents immobiliers avaient désormais recours à de faux pré-états datés pour faire gonfler leurs factures. Une accusation que Jean-Marc Torrollion, Président de la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), a vivement contesté.

 

Pourquoi l'état daté fait-il autant jaser ?

En tant que professionnel de l'immobilier, il y a un document sans lequel vous ne pouvez pas conclure une vente en copropriété. Vous l'aurez compris : il s'agit de l'état daté. Institutionnalisé par l'article 5 du décret 1967, l'état daté doit être remis au futur copropriétaire avant la signature de l'acte de vente. Dans ce document, ce dernier trouvera toutes les informations relatives aux finances des actuels propriétaires. Obligatoire, son dépôt se fait chez le notaire avant la remise des clés.

Le 1er juin 2020, un second décret a fixé le prix maximal de l'état daté à 380 €. Sauf que, selon l'ARC, le prix plafonné de l'état daté est volontairement dépassé par les syndicats immobiliers.

Pour défendre leurs positions, les responsables de l’ARC s'appuient sur une étude menée par la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Selon l'enquête susmentionnée, dans les faits, la délivrance de l'état serait facturée à environ 400 €, soit 5 % de plus que le tarif maximal.

 

Les premières victimes de l'inflation

Pour atténuer les effets de l’inflation, les syndicats de professionnels immobiliers n'ont eu d'autre choix que de réduire leurs tarifs personnels. Une décision qui ne semble pas prendre en compte l'ARC.

Pour Jean-Marc Torrollion, il est parfaitement normal que les agents immobiliers soient rémunérés pour l'établissement des états datés. En effet, selon la législation en vigueur, ils n'ont aucune obligation légale de le faire.

En foi de quoi, l'ARC ne saurait exiger d'eux qu'ils emploient des ressources sans aucunes compensations financières. Plus encore au vu de la quantité de travail à abattre.

 

Un état daté de plus en plus dense

Selon l’article 5 du décret n° 67-223 du 17 mars 1967, l'état daté n'inclut que trois parties financières, lesquelles sont réparties sur un maximum de 5 pages. Néanmoins, sur le terrain, la réalité est tout autre.

Avant de devenir copropriétaire d'un logement, le futur acquéreur a besoin d'être rassuré. De même, les résidents actuels préfèrent coucher sur papier toutes les clauses de la cohabitation. Assurances protégeant l'immeuble, emprunts en cours, contrats régissant les interactions entre les habitations, ... L'état daté est désormais un rapport décrivant avec moult détails la situation d'un bien immobilier.

Forcément, cela se ressent sur l'épaisseur du document.

Au lieu de cinq pages, les agents immobiliers rédigent en moyenne 13 pages.

Pire encore : en plus de cet état daté, c'est souvent sur les frêles épaules de ce professionnel que repose la production du dossier technique et environnemental.

 

Un pré-état daté juridiquement inexistant mais exigé par les acheteurs

Au sens strict, la notion de pré-état daté n'existe pas. Seul l'état daté a une valeur légale. Toutefois, comment attendre de l'acheteur qu'il signe un contrat le jour J s'il ne l'a pas au préalable consulté ? En tant que professionnel immobilier, vous n'avez que trop conscience de ce dilemme.

Afin que la transaction soit finalisée, les deux parties doivent avoir une connaissance des engagements qu'ils sont sur le point de prendre. C'est une directive qui a d’ailleurs été consolidée par la loi L721-2 du Code de la Construction et de l’Habitation.

En s'en tenant à la réglementation en vigueur, il ressort que techniquement, c'est aux vendeurs d'établir l'état pré-daté. Or, étant donné que ces derniers ne possèdent pas les compétences suffisantes pour accomplir cette mission, ils préfèrent laisser les agents immobiliers s'en charger. Pour Jean-Marc Torrollion, c'est de la sous-traitance, une prestation qui se doit d’être rémunérée.

Il est incongru de se baser uniquement sur le chiffre avancé par la DGCCRF pour indexer les agents immobiliers.

Ces derniers sont loin d'être les premiers bénéficiaires du capharnaüm juridique entourant l'état daté. Allant au-delà de leurs habilitations, ils ont à cœur de tenir la promesse faite aux clients : acheter en toute sécurité. Et cette garantie a un coût.

Aujourd’hui la concurrence est rude dans le secteur immobilier. En tant que professionnel, vous devez savoir faire la différence pour séduire les vendeurs immobiliers. Et c’est justement ce que vous propose la nouvelle application juridique Sinimo qui conquiert chaque mois 50 à 80 nouvelles agences immobilières en France. Zoom sur cet outil innovant qui booster l’efficacité des professionnels de l’immobilier. 

Trouver le bon timing pour une première prise de contact peut conditionner votre rentrée de mandat. Si vous êtes agent immobilier, vous vous demandez peut être quel est le moment idéal pour approcher vos prospects ? En effet face aux multiples sollicitations auxquelles les propriétaires immobiliers font face, une approche au bon moment peut faire toute la différence ! 

Elle était attendue par toute une profession, les conseillers immobiliers, mais aussi par extension par tous ceux qui exercent un métier de façon indépendante. De quoi s'agit-il ? De la réforme des activités professionnelles indépendantes, et cela concerne plusieurs millions de personnes !

L'objectif désigné par les législateurs est clair, donner aux intéressés une meilleure sécurisation juridique, fiscale et sociale. Publiée au Journal Officiel le 15 février, cette nouvelle loi a connu plus d'un an de travail législatif, avec des allers-retours entre l'assemblée nationale et le sénat, et une vraie unanimité entre parlementaires, conscients de sa nécessité. Faisons le tour de ces nouvelles dispositions.

Une nouvelle disposition protectrice.

Concrètement, cela va concerner à ce jour 3,3 millions d’indépendants.

Il est prévu la création d’un nouveau statut unique d’entrepreneur individuel avec une meilleure protection de leur patrimoine. C'est pourquoi est supprimé le statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) mais en préservant ses principaux atouts.

Ainsi, le patrimoine des entrepreneurs individuels est insaisissable, par défaut, par leurs créanciers éventuels liés à leur activité professionnelle. Pour préciser, l'assiette des biens pouvant faire l'objet de saisies en cas de défaillance par des créanciers est strictement limitée à ceux utilisés dans le cadre des activités professionnelles, soit, par exemple, les équipements informatiques, les véhicules, etc., ainsi un bien immobilier qui ne concerne pas une activité professionnelle sera protégé.

La nouvelle loi pose le principe d'une séparation stricte des biens de nature professionnelle et des biens personnels, sans aucune démarche administrative ou juridique particulière à effectuer. Il faut préciser que ces nouvelles dispositions s'appliquent à toutes les créations d’entreprises datant de trois mois après la promulgation de la loi, pour celles créées antérieurement, elles s'appliqueront uniquement aux nouvelles créances.

Une sécurisation en cas de cessation d’activité.

L'un des sujets de préoccupation des professionnels indépendants était les conséquences d'un arrêt d'activité si celle-ci n'était pas viable.

Une nouvelle disposition leur permettra d'accéder à l’allocation travailleurs indépendants (ATI) afin de leur permettre un rebond professionnel.

Selon les calculs, ce seront 30.000 professionnels indépendants qui pourront en bénéficier alors qu'une dernière quantification donnait un chiffre de 1000. Il faut préciser que cette allocation d'un montant mensuel de 800 euros a été créée en 2018 pour les indépendants ayant déclaré une faillite avec un redressement ou une liquidation judiciaire.

Ainsi les indépendants confrontés à un arrêt obligé de leur activité pourront automatiquement en bénéficier sauf si leurs revenus des deux dernières années montraient un revenu mensuel inférieur à ce montant, sans être inférieur à un niveau qui sera fixé par décret.

Dernière chose : des dettes sociales, les cotisations et contributions sociales des dirigeants majoritaires de sociétés à responsabilité limitée (SARL) pourront être annulées dans le cadre d’une procédure de surendettement des particuliers.

 

La rédaction vous conseille

> Comment transformer votre R1 en mandat ?

> Démo gratuite du logiciel Pige Online pour rentrer plus facilement des mandats transaction & location

> Interview : Conformité des compromis de vente, quel outil privilégier ?

Les professionnels de l’immobilier sont-ils résignés à perdre des mandats ?

Le Syndicat National des Professionnels de l’Immobilier et la Fédération nationale de l’immobilier sont parvenus à un accord pour la distribution, à leurs adhérents, du caducée VESTA*.

Dans un communiqué commun en date du 22 février 2022, les deux syndicats ont déclaré :« La FNAIM et le SNPI considèrent, dans l’intérêt exclusif des professionnels de l’immobilier, que ce symbole peut et doit s’ajouter à la réglementation issue de la loi HOGUET n°70-9 du 2 janvier 1970 et de la loi ELAN n°2018-1021 du 23 novembre 2018, comme l’insigne de la qualité de professionnel de l’immobilier, titulaire d’une carte professionnelle. »

Les deux syndicats unissent donc leurs forces afin que VESTA devienne le symbole de qualité professionnelle de tous les titulaires d’une carte professionnelle, à l’instar des agents immobiliers ou des administrateurs de biens et des syndics.

Ainsi, d’un seul coup d’œil, ce caducée aisément identifiable donnera la garantie d’avoir affaire à un professionnel de l’immobilier.

Il sera désormais possible, et même souhaitable, que chaque professionnel voulant obtenir de la visibilité et transmettre des garanties de professionnalisme et de probité à ses clients, fasse apparaître l’insigne de VESTA sur ses documents, sites internet, réseaux sociaux, plaques, enseignes, etc.

Les adhérents de ces deux syndicats, titulaires d’une carte professionnelle de l’immobilier, pourront, dorénavant, se procurer l’insigne VESTA auprès de leur organisation. C’est une démarche importante qui permettra enfin de donner de la visibilité à notre profession et une garantie de sérieux à une clientèle et des partenaires parfois méfiants ou, à juste titre, désorientés et indécis face à une offre importante et mouvante. Désormais, il sera aisé pour tout un chacun d’identifier le professionnalisme et le caractère réglementé de son interlocuteur grâce à la présence ou non de ce badge.

Il est donc dans l’intérêt de chaque acteur du secteur immobilier d’entamer, dès maintenant, les démarches auprès de son syndicat afin d’obtenir au plus vite le précieux sésame.

*Pour rappel, VESTA était la déesse de la maison, de la famille et du foyer chez les romains.

 

La rédaction vous conseille

> Démo gratuite du logiciel Pige Online pour rentrer plus facilement des mandats transaction & location

> Interview : Conformité des compromis de vente, quel outil privilégier ?

Les professionnels de l’immobilier sont-ils résignés à perdre des mandats ?

La génération Z désigne une génération pleine de vitalité, accro aux réseaux sociaux et aux nouvelles technologies. En tant qu'agent immobilier vous devez impérativement connaître les codes de communication liés à cette génération avant de leur proposer une offre ! Pour la diffusion d’un spot publicitaire, une courte vidéo de 15 secondes suffit pour les épater. Comment courtiser cette jeune génération âgée de 18 à 24 ans environ ? On vous explique tout ce que vous devez savoir dans cet article. 

Épater la jeune génération Z par quelles méthodes ?

La première fois qu’on approche la génération Z, il faut utiliser un langage de communication dynamique, sympathique, qui emprunte le style de nos voisins anglais. Il est possible d’utiliser un ton familier, similaire à leur langage quotidien !

Les portes-paroles traditionnels ne fonctionnent pas avec cette génération. Préférez une icône que tous les jeunes apprécieront ! Cette génération apprécient les agents immobiliers qui lui ressemble et partage une culture similaire. Misez sur l'éthique, les problèmes contemporains qui touchent la majorité des jeunes sans enfreindre les codes comme la discrimination.

La génération Z apprécient le contact humain, l'écoute active et les personnes pro-active qui savent prendre les bonnes décisions en s'adaptants aux contraintes du marché.

Pour représenter votre agence il faudra donc un self-made-man ou une self-made-woman, charismatique et ayant une vrai influence.

 

Comment leur parler de projet immobilier ?

La génération Z est surtout attirée par le défi, le plaisir et l’argent.

Si vous voulez proposer une offre, vous pouvez parler directement de valeurs immobilières, de statistiques des ventes pendant une période, des projections financières après l’acquisition d’un immeuble. Evitez le blabla et soyez pragmatique !

Soyez clair et précis, en exposant suffisamment l’information demandée, sur la façon de faire fructifier son placement. Quelle serait la rentabilité d’un bien mis en location, l’emplacement type qui génère plus de revenus. Vous pouvez aussi leur proposer des investissements immobiliers dans le but d’avoir une indépendance financière, des possibilités de placements dans l’épargne, etc. Pour la forme, ne soyez pas trop exigeant, mais misez plutôt sur les figures divertissantes, innovantes, avec des nouveautés.

Vous devez exposer brièvement quelle qualité de vie et de plaisir ils cherchent pour les motiver à s’investir dans l’immobilier. Vous pouvez leur parler de sommes d’argent sans contraintes. En revanche, ils n’aiment pas le discours, et si possible, vous pouvez ajouter quelques vidéos de quelques secondes pour toucher le plus grand nombre. Ensuite, s’ils sont toujours intéressés, vous pouvez continuer sur des vidéos plus détaillées, présentant cette fois les étapes essentielles de l’acquisition d’un bien. Cela peut les aider à avancer à leur rythme.

Une approche sous forme d’entraide

Pour les jeunes, les achats groupés, collaboratifs sont mis en avant, surtout pour les investissements coûteux.

Ces derniers ont un réel besoin d'appartenance. N'hésitez pas à inventer des groupes sur les réseaux sociaux auxquels ils pourraient appartenir, inventer une idée, une quête qui leur tiennent à cœur et les poussent à participer. Le mode participatif est à l'honneur.

La génération Z apprécient  les échanges de groupe, les discussions sur les réseaux sociaux, les débats, les séances de questions réponses, auxquelles ils peuvent participer. Cette génération a besoin de se sentir soutenue, n'hésitez pas à pratiquer l'écoute active !

Il faut toujours répondre à leur besoin et donner de l'importance à leur projet. Dans le cas d’une conférence ou la proposition d’une offre sur les réseaux, il faut leur répondre le plus clairement possible ce qui peut parfois être energivore, mais cette génération est votre avenir ! A vous de savoir la courtiser..

 

La rédaction vous conseille

> Comment transformer votre R1 en mandat ?

> Démo gratuite du logiciel Pige Online pour rentrer plus facilement des mandats transaction & location

> Interview : Conformité des compromis de vente, quel outil privilégier ?

Les professionnels de l’immobilier sont-ils résignés à perdre des mandats ?

Avec ses vidéos pleines d'humour et son style vraiment unique, Julien Brizet détonne dans le secteur de l’immobilier. Si vous surfez sur les réseaux sociaux, vous avez forcément déjà vu l'une de ses vidéos.  Des situations un peu ludiques, un peu rigolotes, un peu ridicules qui vous rappelleront certainement votre quotidien !

Voici l'une de ses dernières vidéos publiées : "Les acquéreurs" ! Un top 10 des excuses absurdes ou hors sujets déjà entendu pour une bonne dose de rire. 

 

 

 

 

C’est parti pour 2022 ! Bonnes résolutions, projets à foison mais regardons un instant dans le rétroviseur et redécouvrons les sujets ayant suscité le plus votre attention en 2021 sur le thème de la prospection immobilière.  

Via ce top 10, Flash Immo est revenu sur les articles que vous avez préférés ! L’occasion pour vous de retrouver en un coup d’œil les articles qui vous ont le plus séduit durant l’année passée. Des articles à lire et à relire pour rentrer des mandats tout au long de l’année :

 

Prospection, ce que vous devez savoir pour atteindre vos objectifs

Vous souhaitez savoir comment rendre votre prospection commerciale plus efficace ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir pour enfin atteindre vos objectifs !

 

Un scénario gratuit et efficace pour rentrer des mandats !

Si vous n’arrivez pas toujours à fixer un rendez-vous avec les prospects que vous appelez, cet article vous donnera à coup sûr quelques astuces. En 2021, les scénarios de pige immobilière ont le vent en poupe car ils permettent d’augmenter considérablement ses résultats.

 

Prospection immobilière, pourquoi faut-il préparer si minutieusement son pitch pour décrocher un mandat ?

Il peut être compliqué de trouver des exemples de pitchs structurés et différenciants, vraiment adaptés à votre activité d’agent immobilier. Pour pallier à cette absence, le logiciel Pige Online propose désormais des scénarios pour permettre aux agents immobiliers d’amorcer plus facilement le dialogue avec leur prospects. Des pitchs d’accroches efficaces qui ont déjà fait leur preuve auprès des clients du logiciel.

 

Les erreurs classiques en pige immobilière

La pige immobilière est reconnue pour son efficacité ! En effet elle permet de contacter des vendeurs à l’instant T et ainsi rentrer des mandats potentiels. Elle est cependant redoutée par de nombreux conseillers en immobilier qui la boule au ventre, commettent souvent de graves erreurs. Quelles sont ces erreurs classique en pige immobilière ?

 

5 méthodes de prospection pour rentrer des mandats qualifiés

Pour parvenir à signer des mandats, il est nécessaire d’appliquer des méthodes de prospection « à l’ancienne » mais également « nouvelles » car comme vous le savez les techniques de prospection immobilières sont en pleine mutation ! Voici 5 méthodes de prospection pour rentrer des mandats « qualifiés » qui vous feront réaliser des ventes.

 

Comment doubler vos rendez-vous mandats ?

Pour perdurer sur le marché des professionnels de l’immobilier, vous devez impérativement avoir un portefeuille de biens conséquents à exposer à vos clients. Pour y parvenir, la solution est simple : doubler vos rdv mandats. On vous explique ici comment :

 

Comment être convaincant(e) en prospection téléphonique ?

Qui n’a jamais été découragé par la pige immobilière ? La boule au ventre de nombreux professionnels de l’immobilier n’hésitent pas à repousser cette tâche au lendemain puis au surlendemain. Pourtant elle est l’un des moyens les plus efficaces pour rentrer des mandats ! Comment  être plus convaincant en prospection téléphonique et fixer plus facilement des rendez-vous ?

 

Se sentir à l’aise avec la pige en 10 conseils

Vous êtes nombreux à ne pas raffoler de la pige téléphonique immobilière. C’est bien pour cette raison que Stéphanie Cocozza, coach immobilier a posté récemment une vidéo avec 15 conseils pour réussir sa pige !

 

Prix m2, un nouveau label « la bonne affaire » très apprécié

Les biens ayant des prix au m2 assez bas sont souvent des opportunités à saisir. Pour un professionnel de l’immobilier, rentrer un tel bien est l’assurance de vendre rapidement avec souvent une plue-value pour le propriétaire. Instauré au mois de novembre, le nouveau label « la bonne affaire » intégré au logiciel Pige Online remporte ainsi un franc succès.

 

Comment qualifier un prospect immobilier et pourquoi ?

Voilà une expression souvent utilisée en Marketing immobllier «  "Qualifier un prospect ». Parce que cette notion est incontournable et parce que de nombreux professionnels de l’immobilier mettent en application ce concept marketing pour rentrer des mandats, nous avons décidé d’y consacrer un article

Le futur est là ! Investir dans un immobilier numérique est devenu une idée assez osée et très poussée dans le monde où nous vivons. Beaucoup d’investisseurs ne reculent plus devant ce phénomène. Ils sont très enthousiastes même dans l’idée de s’aventurer dans les univers parallèles. Le métavers ou ce que l’on peut également appeler l’avenir d’internet joue un rôle prépondérant dans le monde de l’immobilier.

Le métavers, qui assemble le mot « au-delà » et « univers », désigne un univers fictif composé de plusieurs espaces où vous pouvez vous immerger en utilisant des avatars, contrôlés effectivement par les utilisateurs.

Dans ce monde virtuel, vous aurez à votre disposition des équipements connectés comme les casques VR, les manettes et les gants tactiles. Dans cet univers, vous avez la liberté d’interagir et de vous déplacer, comme dans la vie réelle. Le métavers permet aux propriétaires, locataires et agents immobiliers même de procéder à cette interaction dans le monde de l’immobilier.

En effet, il s’agit d’un concept assez nouveau sur le marché, mais la demande par les investisseurs est montée rapidement en flèche depuis son lancement.

 

Agence immobilière : immersion dans le virtuel

Cette plateforme est très suscitée par de nombreux investisseurs, car elle représente une potentielle manne financière, surtout pour interagir avec leurs clients. Il s’agit là d’un moyen marketing pour une agence immobilière : le métavers ne fera que booster votre image grâce à vos interactions avec vos clients, qu’ils soient propriétaires ou locataires.

En tant qu’agent immobilier, cette plateforme vous permet facilement de présenter les biens immobiliers et de permettre à vos clients de se déplacer virtuellement, quelle que soit leur localisation.

Une vraie révolution pour vous, professionnels de l’immobilier : même si vous vous trouvez en France, vous pouvez faire visiter un bien immobilier se trouvant en Italie pour un investisseur basé en Chine. Approximativement comme dans le monde réel, l’agent immobilier peut avoir la possibilité de permettre aux propriétaires de délimiter ses propriétés, de les acheter ou les revendre, et même les louer.

 

Le métavers : une expérience plus que virtuelle

Vous vous dites certainement que ce monde virtuel pourrait être juste une illusion. Mais la réalité en est autrement pour vous en tant qu’agent immobilier. Cette expérience est une tout autre chose, le métavers permet à vos clients de se déplacer dans le bien durant sa visite virtuelle à l’aide de son clavier d’ordinateur, sa souris et surtout son casque VR. Tout cela se fait avec des avatars bien évidemment. Ainsi, vous pouvez interagir et échanger avec vos clients. Dans d’autres expériences virtuelles, vos échanges avec vos clients sont restreints surtout au niveau de la communication non verbale. Mais le métavers vous permet d’échanger avec la gestuelle grâce aux manettes connectées qui interprètent chaque mouvement émanant entre vous, professionnels de l’immobilier et vos clients.

Auparavant, si les investisseurs se sont seulement concentrés sur l’achat de jeux en ligne, ou des ebooks, actuellement le monde de l’immobilier connaît un essor majeur. L’idée d’investir dans l’immobilier virtuel peut être effectivement absurde, mais c’est comme une occasion de réaliser vos rêves d’enfance. En tant qu’agent immobilier, vous permettez à vos clients d’acheter un terrain, d’y créer un espace qu’il souhaite réaliser et de permettre aux gens de le visiter en s’échangeant.

 

Un avatar à la disposition de tous !

Le métavers se présente comme une place de marché dans laquelle tout le monde peut s’investir dans les terrains. Comme vous le savez déjà, beaucoup d’investisseurs se lancent dans le virtuel. Comme le Metaverse Group, une société immobilière qui aurait acquis un terrain sur Decentraland, une plateforme virtuelle également, pour une somme de 2,43 millions de dollars. Aussi, une autre opération financière de cette ampleur a été effectuée dans le métavers The Sandbox d’où l’acquisition d’un centre commercial de 4,3 millions de dollars à l’entreprise Republic Realm, en décembre 2021.

Cet achat a pour objectif de permettre aux gens de visiter des lieux, discuter entre eux ou même assister à des concerts…tout çà dans le virtuel. Effectivement, ces ventes sont financées en cryptomonnaies. En tant que professionnel de l’immobilier, il vous est encore difficile de prédire si vos transactions seront désormais virtuelles à 100%. Mais il est important de savoir que le marché immobilier a connu de plus en plus de hausses dans l’univers virtuel.

Dans les années à venir, et avec plus d’apports technologiques, vos clients pourront certainement signer les actes de vente dans le métavers, tout cela en se faisant assister par leur notaire via un avatar.

 

Et pour le moment, vous pouvez déjà créer et faire signer vos contrats immobiliers en quelques minutes, même à l'autre bout du monde avec l'outil Sinimo ! Cliquez ici pour le découvrir.

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis