Les facteurs qui devraient marquer le marché immobilier en 2022

By février 01, 2022

En 2022, plusieurs facteurs devraient marquer le marché. Voici les ambitions et perspectives selon ORPI : 


Le logement au cœur du débat politique : après des mois de confinement et restrictions, le logement a valeur de refuge et reste un poste de dépense important dans le budget des Français. Avec un rôle important dans l’économie du territoire français, le marché immobilier a sa place dans le débat public, à quelques mois des élections présidentielles. Offre de logement, accès à la propriété, fiscalité des propriétaires-bailleurs, rénovation du parc immobilier, les grands réseaux tels que Orpi resteront attentifs aux mesures proposées par les candidats qui guideront le marché dans les mois à venir. En tant qu’acteur majeur sur le marché immobilier, Orpi s’engage aussi à contribuer à son évolution en posant les bonnes questions.

Poursuivre les efforts pour fluidifier le marché du locatif : dans les zones tendues, le rapport de force entre propriétaires et locataires persiste et rend complexe l’accès au logement pour certains candidats. Pour fluidifier le marché locatif, nous devons poursuivre les efforts déjà amorcés. Les principaux objectifs seront de permettre aux locataires d’accéder à un logement pour construire un projet de vie, faire en sorte que les propriétaires-bailleurs aient confiance pour mettre leur bien sur le marché du locatif.

En plus de ce besoin de sécurité, les propriétaires-bailleurs font face à des contraintes fiscales importantes. Ce sont autant de facteurs qui font obstacle à la mise en location des biens de certains propriétaires, que nous devons rassurer et accompagner.

• En 2020 déjà, les restrictions des banques entravaient la solvabilité des ménages, malgré des taux encore très bas. Pour autant, dès le 1er janvier, les conditions pour accéder à un prêt immobilier ont évolué avec des règles encore plus strictes pour les foyers français.

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) impose désormais une durée maximale d’emprunt sur 25 (portée à 27 ans en cas de travaux importants) et un taux d’endettement de 35% au maximum incluant le coup de l’assurance emprunteur (vs 33% auparavant) alors qu’elles ne faisaient que figure de recommandations.

La vigilance devra être de mise afin de ne pas freiner certains ménages d’accéder à la propriété et ralentir le dynamisme de la demande.

La rénovation énergétique sera un enjeu majeur en 2022.

La loi Climat et Résilience votée en juillet dernier, visant à réduire les logements énergivores, sonnait le coup d’envoi d’un grand renouvellement pour le secteur. Plus que jamais, le contexte doit encourager les propriétaires bailleurs à renforcer leurs efforts, d’autant qu’ils ne feront qu’augmenter la qualité et la valorisation financière des biens.

Orpi ne peut qu’encourager le renouvellement et la rénovation du parc immobilier, avec de réelles opportunités pour les acquéreurs, les bailleurs-propriétaires et les locataires.

dernière modification le mardi, 01 février 2022 10:56
Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis