Digitalisation dans l’Immobilier | 6 erreurs courantes selon Cédric Laporte

By juillet 07, 2020

1 Français sur 3 pense qu’une transaction immobilière peut se réaliser sans intervention humaine. Cette transformation des attentes des prospects positionne le digital comme canal d’engagement central pour l’immobilier. Mais il n’est pas facile d’être sur tous les fronts. Comment gérer la digitalisation dans l’immobilier sans s’y perdre ? Ce focus sur les erreurs les plus courantes a été rédigé par Cédric Laporte, agent immobilier & blogueur. Il pourra t’aider à prendre le bon cap ou à redresser la barre.

1— Prendre la digitalisation immobilière pour une lampe d’Aladin

La digitalisation de ton activité d’agent immobilier est une évolution qu’il faut intégrer, mais elle n’est pas là seulement pour te faire gagner en modernité, ou être plus cool.
Mais plutôt parce que le monde a changé.

Passer au digital, ce n’est pas seulement :

  • adopter de nouvelles technologies 
  • faire des visites virtuelles en immersion 
  • systématiser les vidéos pour tes annonces de biens.

Oui, bien sûr, ça passe par là, puisque tes prospects les apprécient et que le tout digital a fait un grand pas récemment. Mais la finalité est ailleurs.

Ne tombe pas dans le piège de l’innovation pour l’innovation. Gagner le podium dans l’utilisation des nouvelles technologies ne fait pas partie des enjeux de la digitalisation. L’enjeu est la pérennité de ton activité. Même si bien maîtrisé, le digital peut donner un coup de pouce à tes prises de mandats.
Mais tu dois vendre la destination, pas le moyen d’y arriver, car le cerveau fonctionne à l’émotion. Le tien comme celui de tes prospects.

Et ce qu’un prospect attend désormais, c’est :

  • trouver du sens dans son achat 
  • décider d’être accompagné par un professionnel s’il voit en lui l’expert qui partage ses valeurs.

2— Croire qu’une page Facebook suffit

C’était vrai… il y a quelques années. Une page Facebook suffisait pour être sur le devant de la scène. Même si cela reste incontournable, tu ne peux pas te reposer sur tes lauriers. Il faut déjà l’animer régulièrement et avec du contenu de qualité.
Mais elle doit surtout s’inscrire dans une stratégie de communication et faire partie d’un écosystème avec un blog et peut-être d’autres réseaux sociaux pertinents pour ta cible.

Le mot est lâché : la digitalisation doit s’intégrer dans ta stratégie. Quand tu te lances, il faut savoir où tu vas, avoir une vision.
Passer du temps à communiquer sur Facebook ne sert à rien si tes fans ne deviennent pas tes clients et tes ambassadeurs. Tu ne sais pas comment t’y prendre ?
Jette un œil sur mon guide gratuit pour avoir des pistes et augmenter ta notoriété et ton chiffre d’affaires grâce à Facebook.

3— Partager ta marque avant tes valeurs

Comme tes prospects sont de mieux en mieux informés, ils deviennent de plus en plus exigeants sur l’expertise apportée par l’agent immobilier. Ils vont se fier davantage aux avis clients pour te solliciter qu’au nom de ton agence. Tes prospects vendeurs viennent chercher chez toi une maîtrise parfaite des données locales pour vendre leur bien au bon prix et dans les meilleurs délais.
C’est là que tu peux profiter du cercle vertueux de la digitalisation si elle s’appuie sur une stratégie globale de communication.

Car, bien orchestrée, elle va te permettre de :

  • récolter des données sur les acheteurs potentiels et sur l’évolution du marché sur ta zone d’activité.
  • valoriser ton expertise et la pertinence de tes services par des avis clients ;
  • répondre de mieux en mieux à leurs besoins par la gestion de ces données marketing ;
  • communiquer sur des valeurs qui correspondent à leurs attentes.

Définir tes valeurs sur la base de cette connaissance augmentée de tes prospects et utiliser le digital pour les véhiculer est la meilleure voie pour te différencier. Pour tes prospects, ce n’est plus ta marque qui compte, mais les valeurs qu’elle véhicule.

4— Se dire que la vidéo n’est pas pour toi

Se priver d’un moyen efficace pour être mis en avant sur les réseaux sociaux, c’est ce que font les agents immobiliers qui ne veulent pas voir la puissance de la vidéo.

Certes, les premiers pas ne sont pas toujours les plus faciles, il y a un peu de technique à dompter. Mais tu l’as certainement constaté avec les vidéos que tu réalises pour tes biens. Que tu choisisses de te former ou de déléguer, la vidéo doit désormais faire partie de tes outils de communication.

Si tu hésites, retiens ce chiffre : 86 % des internautes regardent des informations pour apprendre ou s’informer (source Google).

La vidéo est le média le plus efficace pour te rendre visible en tant qu’expert immobilier et en tant qu’acteur économique local.

Pourquoi ? Parmi les critères qui lui donnent sa puissance, notons :

  • une image vaut 1000 mots (la fameuse citation de Conficius), car elle se consomme facilement, elle marque et touche parce qu’elle parle à nos émotions ;les moteurs de recherche adorent les images, les vidéos et leur donnent de plus en plus d’importance dans le référencement naturel ;
  • elle te donne un avantage concurrentiel, car elle est encore sous-employée dans l’immobilier ;
  • elle permet de créer de la proximité et de mettre en avant l’humain avant l’enseigne, de te montrer dans ton quotidien. C’est la base du storytelling tout simplement.

Cette vidéo de branding, qui construit ton image auprès de tes prospects est là pour l’interpeller le plus tôt possible dans son parcours vendeur. Elle permet de te faire remarquer à un moment où ton prospect commence à s’informer, mais n’a pas encore mûri son projet de vente.

5— Ne pas prendre le temps de travailler ton référencement local

Que tu sois une agence immobilière, un courtier, indépendant ou franchisé, tu restes un acteur économique local.
Pourtant ta vitrine physique n’est plus le vecteur de communication numéro 1 pour montrer qui tu es et comment tu fais de l’immobilier.

Tu connais cette statistique : « 90 % des projets immobiliers qui aboutissent commencent sur Internet ».
Parce que la façon dont on réalise nos achats à changé, nos attentes, notre perception du monde, nos modes de consommation ont évolué. C’est vrai pour toi, mais ça l’est aussi pour tes prospects acheteurs et vendeurs.
Si tu veux qu’ils pensent à toi quand ils s’apprêtent à vendre leur appartement ou à acheter leur nouvelle maison, il faut qu’il te voie là où ils cherchent : sur le net.
Si tu ne sais pas comment t’y en prendre, lis cet article sur les bonnes pratiques du référencement local en immobilier.

6— Croire que pour la recherche vocale on a le temps

De plus en plus d’utilisateurs réalisent des recherches vocales. Savoir que 50 % des recherches seront vocales d’ici fin 2020 t’oblige à la prendre en compte dans ta communication.
Pour être trouvé sur des recherches vocales sur ta zone de prospection, il faut simplement penser à des titres d’articles qui se rapprochent des questions que tes prospects sont susceptibles de poser.

La digitalisation ne transforme pas ton activité d’agent immobilier sur le fond, elle ne fait que déployer des outils pour te rendre plus efficace. Mais elle renforce aussi certaines exigences du métier, mettre l’humain au centre de tes échanges pour construire une relation client sur-mesure et te singulariser. 

dernière modification le jeudi, 09 juillet 2020 13:59
Cédric Laporte

Directeur d'agence, Cédric Laporte est créateurs de vidéos conseils et auteur du blog www.leblogimmobilierdespros.fr. L'immobilier est sa passion et son objectif est de rendre les professionnels de l’immobilier encore plus performants.

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis