Tiffany WILLM

Tiffany WILLM

Passionnée par l'immobilier et chargée de communication depuis des années

Pour que votre activité de professionnel de l’immobilier vous rapporte de l’argent, vous devez investir dans des moyens de prospection efficaces. À partir du moment où vous obtenez de nouveaux clients, vous générez un certain chiffre d’affaires et c’est plutôt une bonne nouvelle ! Mais l’essentiel est de savoir si vous dégagez un réel bénéfice et pour ce faire, vous devez impérativement savoir combien vous avez encaissé au total et combien vous avez dépensé. En effet, pour communiquer sur vos services les canaux sont très diversifiés, que ce soit en termes de déploiement, de coût et d’efficacité. Alors pour déterminer si votre technique pour rentrer des mandats est la meilleure, il faut se munir des bons outils et savoir les exploiter !

Le retour sur investissement de votre prospection

Le choix de sa prospection immobilière est une étape propre à chacun (mandataires, agent immobiliers, négociateurs...). Il n’existe pas de formule magique pour signer de nouveaux clients, néanmoins, un canal bien exploité est un canal qui peut vous faire gagner beaucoup d’argent. Vous devez pour cela calculer le Retour sur investissement = RSI (Return on investment = ROI) des actions de communication déployées pour promouvoir vos services.

RSI / ROI
Cet indicateur vous permettra de mesurer, de comparer et de déterminer la technique de prospection immobilière qui vous rapportera le plus.

Vous devez donc calculer le ratio entre le bénéfice généré par le nombre d’affaires conclues et le coût de l’investissement pour y parvenir. Pour un professionnel de l’immobilier par exemple, il faut ainsi faire le rapprochement entre le nombre de mandats signés (débouchant sur une vente ou une location) et le montant de la communication mise en place pour obtenir le client.

Mais faire un tel calcul n’est pas toujours chose aisée, il faut prendre en compte les notions de coût et de temps, les deux étant souvent liées. En effet, si vous prospectez en porte-à-porte ou par téléphone par exemple, vous aurez un retour direct sur le nombre de personnes touchées, en revanche les résultats obtenus ne seront pas toujours à la hauteur du temps passé à prospecter. Pour la pige par téléphone, il existe des logiciels comme Pige Online, celui-ci vous permet d’observer le ratio entre le nombre d’appels par semaine et le nombre de rendez-vous fixés par vous ou votre équipe. Vous pourrez ainsi analyser et optimiser votre temps passé à prospecter de cette manière.

Si vous avez un site internet, vous avez l’opportunité de toucher un grand nombre de personnes. Des outils comme Google Analytics vous permettent de mesurer le nombre de visiteurs et de faire le lien avec les nouveaux clients générés grâce à celui-ci. Vous pourrez ainsi déduire le coût annuel que représente votre site web du montant généré par ses clients. À contrario, pour la distribution de flyers ou la mise en place de panneaux commerciaux, vous savez combien vous avez dépensé d’argent et de temps pour leur mise en place, en revanche vous n’avez absolument pas connaissance du nombre de personnes que vous avez réussi à toucher.

Il est de l’intérêt du professionnel de l’immobilier de mesurer l’efficacité de ses communications, mais là encore, cela prend du temps, et le temps c’est quoi ? De l’argent ! À ce moment-là, vous pouvez faire le choix de vous armer d’une technique alliant tous vos besoins : la prospection par SMS.

 

Le Call Tracking pour mesurer sa rentrer de mandats

Vous avez peut-être déjà tenté de prospecter par SMS. C’est un moyen de communication dans l’air du temps, moins intrusif que la pige téléphonique et les retours sont souvent très efficaces ! Mais prospecter tout seul de son côté et prospecter avec un système spécialisé, ne donnent pas naissance aux mêmes résultats !

Quand vous prospectez tout seul, vous devez : trouver les innombrables numéros de téléphone des prospects à contacter, trouver le message adapté à chacun, envoyer les SMS et gérer les retours. Pour couronner le tout, vous ne savez pas combien de personnes ont réellement réceptionné votre message, vous ne savez pas sur quel bien les prospects vous rappellent et trop souvent vous ne respectez même pas la loi ! Grâce à cette analyse, le groupe Marketing Immobilier a créé la pige par SMS. Une offre tout inclus avec réservation de zone en exclusivité, aide à la rédaction de message, envoi illimité de SMS et accompagnement. Le point fort de ce système : le Call Tracking, une prestation que la société spécialisée dans la pige par SMS, est la seule à offrir en France.

Lorsque nous écrivons pour vous à tous les vendeurs ou bailleurs de votre zone, nous remplaçons votre numéro de téléphone par un numéro spécial qui vous est attribué et qui redirige sur votre numéro. Ce service est 100% gratuit pour vous, il nous permet de quantifier vos campagnes et d’analyser ensemble vos retours.

Grâce à ce Call Tracking, vous pouvez sans effort calculer le retour sur investissement (ratio entre le nombre de SMS envoyés, le nombre d’appels reçus et le nombre de rendez-vous fixés/mandats rentrés). Chaque mois, vous recevez systématiquement un rapport détaillé avec le nombre de messages envoyés chaque jour, le numéro de mobile de chaque prospect et le détail des appels reçus, ce qui vous permet de quantifier très clairement le succès ou non d’une campagne.

« Mes campagnes ont donné des résultats, j’ai fait des affaires ! Une seule affaire suffit à rentabiliser largement le service. »
Bernard Payen, Optimhome

En résumé, vous devez choisir le moyen de prospection qui vous correspond le mieux. Vous pouvez également en cumuler plusieurs, à partir du moment où vous arrivez à conjuguer temps et argent. Analyser l’origine de vos leads (demande de clients potentiels) et mesurer l’impact de votre communication sera pour vous, l’occasion de conclure toujours plus d’affaires tout en optimisant votre budget.

Pratique controversée, la signature d'un mandat au premier rendez-vous reste le graal pour de nombreux professionnels ! Pourtant elle est bien souvent compliquée à mettre en application... Voici une méthode à appliquer pour signer un mandat qualitatif avant vos concurrents !

Préparer votre rendez-vous

Pour réussir votre premier rendez-vous et peut être signer d'emblée un mandat au prix du marché vous devez impérativement préparer votre rendez-vous. On arrive pas les mains dans les poches si l'on souhaite signer un mandat !
Votre prospect doit se sentir entre de bonnes mains dès le premier rendez-vous ! Vous n'êtes peut être pas le premier agent immobilier sur le coup. Vous devez donc faire bonne impression dès le premier rendez-vous avec l'exclusivité en ligne de mire.
Pour bien préparer votre rendez-vous vous pouvez ainsi avant la rencontre essayer de collecter un maximum d'informations sur le bien immobilier ( voir annonce, discussion téléphonique) et consulter les données immobilières locales.

Constituez alors un premier dossier avec ces différentes informations, les biens similaires que vous auriez vendu récemment et le plan d'action que vous pourriez lui proposer pour vendre son bien rapidement. Vous pourrez alors montrer votre professionnalisme et rassurer votre prospect.

Eviter les allers retours et signer en direct !

Vous l'avez peut être déjà entendu " Pour rentrer un mandat de qualité, il faut respecter les étapes et faire deux à 3 rendez-vous client".

Bien sûr, avec certains prospects vous n'aurez pas vraiment le choix...Il vous faudra deux voire trois rendez-vous pour montrer vos réelles compétences de professionnel de l'immobilier. Il faut parfois du temps et un rapport plus que détaillé pour faire accepter une baisse de prix à un prospect lié affectivement à son bien. Prendre un mandat que vous n'arriverez pas à vendre rapidement n'est pas la solution...

Mais lorsque le courant passe et que votre prospect est fin prêt à signer un mandat au prix du marché, dès le premier rendez-vous...pourquoi attendre et risquer de le perdre ?

Avec les bons outils vous pouvez tout à fait signer votre mandat en direct, sans avoir à faire de multiples allers retours.
L'application SINIMO sur laquelle nous avons déjà eu de nombreux retours positifs est justement l'un de ses outils.
Pour constituer un dossier de mandat certains documents sont nécessaires tels que le titre de propriété, les plans, diagnostics, l'avis de taxe foncière, taxe d'habitation, etc...Bien souvent ces documents sont récupéré par l'agent immobilier au premier rendez-vous puis photocopié en agence. Parfois même un document est oublié et de multiples allers-retours sont effectués avant la signature du mandat...

Du temps et de l'argent perdu alors que de nos jours tout peut être digitalisé !

Pour être efficace et rentrer les meilleurs mandats avant vos concurrents vous devez donc impérativement changer vos habitudes et optimiser votre temps. Avec Sinimo, tous les documents à annexer à votre mandat peuvent être pris en photo sur place dès le premier rendez-vous et intégrés en un clic à votre dossier au format pdf adapté. Un dossier complet de mandat peut ainsi être créé et signé en quelques minutes seulement, au domicile de votre client !

Vous pourrez saisir les opportunités qui s'offre à vous et ne pas les laisser passer ! Sinimo permet de créer, éditer et signer n'importe quel contrat immobilier en face à face ou à distance. De même que pour un mandat, une offre d'achat ou un contrat de location peuvent être créé et signé en direct à la suite d'une visite. Il faut battre le fer quand il est chaud, n'est-ce pas ? Avec sinimo, tout est simple, rapide et intuitif. L'équipe commerciale propose des démos plutôt parlante, n'hésitez pas, c'est par -> ici

Depuis quelques années, la rivalité grandit entre les agents immobiliers et les agents mandataires. Le métier de mandataire immobilier ne cesse en effet de se développer menaçant les agents immobiliers "traditionnels"... Dans ce match sempiternel, on peut donc se demander qui va gagner ? Les agents immobiliers vont-ils reprendre le dessus ? Les mandataires sont-ils une réelle menace pour leur activité ? Une co-existence est-elle possible à long terme ? Opinion System, organisme indépendant de sondage spécialisé dans les avis clients en partenariat avec l'IFOP le plus ancien institut de sondage en France nous donne ici des éléments de réponses.

Des chiffres étonnants

Ces dernières années, les outils numériques ont joué une importance capitale pour le business des professionnels de l'immobilier. 90 % des projets immobiliers concrétisés commencent sur internet. "Via une recherche internet, les particuliers se font une idée du marché et de leur projet de vente." explique Jean-David Lépineux, président dirigeant et co-fondateur d'Opinion System.

Néanmoins, pour trouver un professionnel de l'immobilier et sauter réellement le pas, la majorité des français (23% selon l'enquête IFOP 2019 ) se dirigerait vers l'agence du coin.

Une agence devant laquelle ils seraient passés et qui aurait attiré leur attention. Les agences de quartier connues localement ont donc un avantage considérable sur les autres professionnels ! Leur vitrine reste et demeure l'attraction n°1 et le contact physique avec l'agent immobilier est primordial. L'agence immobilière, lieu de rencontre représente avec sa vitrine un formidable outil de communication qui joue sur la confiance des prospects.
Selon l'enquête, le deuxième facteur influençant sur le choix d'un professionnel est le bouche à oreille : les recommandations d'un proche ont permis à plus de 20% des sondés de trouver le professionnel de l'immobilier adéquat. La consultation d'un site internet d'annonces immobilières (18%) et, contrairement aux idées reçues, les recherches google (8%) n'arrivent qu'en troisième et quatrième position selon l'enquête IFOP 2019 !

Une implantation physique rassure

Un espace physique aura ainsi toujours l'avantage de prouver le sérieux et le professionnalisme d'une enseigne.

"En quête de conseils personnalisés et d'expertise, les particuliers apprécient encore et toujours les agences immobilières physiques qui ont tendance à les rassurer." explique le président d'Opinion System

Ces dernières ont donc encore de beaux jours devant elles...Preuve en est l'intérêt des réseaux d'agents mandataires pour la création d'enseignes physiques !

" Les mandataires vont devoir s'adapter "

La plupart des études prévoient un essoufflement dans l'ascension des mandataires immobiliers aujourd'hui estimés à plus de 27 000 en France. Pour subsister et continuer à croître (seules 12% des transactions sont réalisées par des mandataires), ces derniers n'auront d'autre choix que celui de se calquer sur le modèle des agences immobilières pour réellement gagner des parts de marché.
Certains réseaux, comme Capifrance ou encore Propriétés-Privées.com l'ont bien compris et ont déjà commencé à s'implanter dans les plus grandes villes de France.
Capifrance a ainsi développé des concepts stores immobiliers nommés "Ateliers" pour accroître sa notoriété et être encore plus présent localement. A mi-chemin entre l’agence immobilière, le showroom et l'espace de co-working, les enseignes physiques Capifrance ont vocation à être de véritables lieux de vie tout en ayant l'apparence de réelles agences immobilières en devanture. Pour dénoncer ces pratiques jugées malhonnêtes, la FNAIM a récemment procédé à des assignations en justice pour concurrence déloyale.
Selon Jean-David Lépineux, "Pour gagner le match ce sont les réseaux de mandataires immobiliers qui devront faire de réels efforts d'adaptation pour perdurer et non l'inverse !". Les agences immobilières déjà implantées depuis plusieurs années n’ont pas vocation à disparaître. Elles devront simplement revoir leur modèle avec des structures plus consistantes pour être en capacité d'assurer une réelle expérience à valeur ajoutée technologique et relationnelle à leur client. Utiliser la puissance du digital, aller au-delà de leur compétences tout en conservant une forte présence locale, telle serait donc la clé du succès !

A propos d'Opinion System

Organisme indépendant de sondage spécialisé dans les avis clients, Opinion System réalise chaque année une enquête portant sur la satisfaction client dans l'immobilier. Au service de plus de 7300 professionnels de l'immobilier, Opinion System est un organisme triplement certifié ayant une forte notoriété auprès de la population. L'institut de sondage n'hésite pas à afficher le professionnalisme des agents immobiliers LA où les prospects immobiliers le recherchent : Sur les sites d'annonces, les sites d'agences, les réseaux sociaux, sur google my business et bien sûr dans les vitrines des agences, premier vecteur de communication !

Le saviez-vous ?
28% des particuliers qui ont eu recours à un agent immobilier avaient au préalable consulté des avis clients au sujet des professionnels de l'immobilier (+4% vs 2018 Source : enquête IFOP 2019).

Lors d’une affaire liée à un vice caché au sein d’une habitation impliquant sa déconstruction totale, la Cour de Cassation a pris la décision de condamner le vendeur à dédommager l’acquéreur, mais également le notaire et l’agent immobilier impliqués dans la vente ! Ces deux parties ont également dû s’acquitter de 10% de la somme remboursée par le vendeur. Or, jusqu’à présent, la loi prenait des dispositions différentes par rapport à l’agent immobilier, concernant les vices cachés...

Qu’est-ce qu’un vice caché ?

Un vice caché constitue un défaut pour un objet, dans ce cas une habitation, qui cause son inutilisation, ou qui réduit de manière considérable son utilisation. De telle sorte que l’acheteur ne l’aurait pas choisi ou l’aurait acquis à un tarif plus attractif, s’il en aurait connu l’état. La personne qui commercialise le bien est dans l’obligation de délivrer un produit ne dissimulant pas de défauts pareils ou bien en tenir informé l’acquéreur. Si cette clause n’est pas prise en compte, l’acquéreur est dans son droit de faire fonctionner la garantie des vices cachés.

Cette garantie se destine pour la totalité des ventes, en dehors de celles effectuées par une autorité de justice telles que les ventes aux enchères. Bien entendu, plusieurs conditions doivent être réunies. Le bâtiment doit se révéler impropre à sa destination, le vice caché ne doit pas être connu de l’acheteur lors de la vente, il doit dater d’avant celle-ci et doit être inhérent au bien commercialisé.

Droit de l’acheteur

Si le vendeur ne respecte pas la garantie vice caché, l’acheteur est dans son droit de solliciter la loi pour obtenir de l’aide. Cette intention peut s’effectuer dans une période de deux ans après la découverte du vice caché maison. Il peut réclamer plusieurs dispositions : l’annulation de la vente. Il peut souhaiter être remboursé du prix de l’achat en échange du bien, lorsque celui-ci est toujours dans le même état. Il peut faire appel à une baisse du tarif de vente à cause de l’importance plus ou moins conséquente du vice caché. Et enfin, il peut bénéficier des dommages et intérêts afin de réparer ce préjudice, tout en conservant ou non le bâtiment. Ses dommages et intérêts sont dus de manière automatique quand le vendeur est une société. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de démontrer que le vendeur connaissait l’existence de ce vice caché immobilier.

Et l’agence immobilière ?

En résumé, l’agent immobilier ne peut pas être tenu comme responsable sur des choses qu’il ne connaît pas et qui sont invisibles à l’œil nu. Bien entendu, il doit examiner de façon soignée le bien proposé à la vente. Il doit être capable de notifier les caractéristiques de celui-ci, ses qualités ainsi que ses défauts. Cependant, pour ces derniers, ils doivent être examinés de manière non approfondie, juste visuelle et n’engendrant pas de démontages, notamment.

De cette façon, lorsque l’agent précise à l’acheteur la présence de soucis affectant la qualité du bâtiment et lui recommandant de se référer à un professionnel, il ne peut pas être tenu pour responsable.

Au niveau du vice caché, l’agent immobilier ne peut fournir une recommandation sur un défaut qu’il ne voit pas, il ne peut pas être tenu pour responsable sur quelque chose d’invisible à l’œil nu. De plus, il ne s’agit pas d’un spécialiste du bâtiment. A de nombreuses reprises, la Cour de Cassation précise que l’agence immobilière n’est pas un spécialiste de la construction, le vice caché pour les acheteurs l’est donc tout autant pour l’agence.

Cette dernière ne doit pas mettre en place des recherches importantes si l’état visuel du bâtiment et les renseignements obtenus n’en justifient pas la cause.

Cependant, l’acquéreur est dans son droit d’accuser plusieurs intervenants de la présence d’un vice caché maison. Dans ce cas, il fait appel à un expert. A ce niveau-là, avant les travaux d’expertise, l’agence ne peut pas être mise hors de cause. L’expert se rendra sur place accompagné des parties et avocats respectifs. Une fois cela fait, seul le juge peut prendre la décision quant au partage des responsabilités. Ainsi, l’agence peut également être accusée.

Conclusion

Par conséquent, l’affaire au mois de janvier 2020 impliquant le notaire ainsi que l’agence immobilière dans l’indemnisation de l’acheteur est une situation conforme à la loi. Un professionnel de l'immobilier peut être tenu comme responsable, selon l’avis d’un expert. Dans ce cas précis, le vice dissimulé était si important qu’il impliquait la nécessaire destruction du bâtiment. Le juge a ainsi choisi de condamner tous les intervenants afin de rendre justice. En tant qu’agent immobilier, vous n’êtes pas toujours à l’abri d’une pareille situation. N'oubliez jamais votre devoir de conseil !

Bien que nous ne sommes qu'en février, les beaux jours vont finir par arriver et avec eux, une floraison de biens immobiliers à la vente ! Existerait-il donc un calendrier des récoltes pour les professionnels de l'immobilier ? Il y a t-il réellement un moment idéal à ne pas louper pour cueillir les vendeurs à maturité et rentrer un maximum de mandats ? Quel conseils pour une cueillette de mandats réussie ? Voilà un article qui pourrait bien vous donner quelques éléments de réponses.

Mandat, Ciblez les annonces "oubliées"

Rentrer des mandats à la pelle n'est pas une solution ! Pour réussir dans l'immobilier vous devez savoir acheter / prendre de très bon mandats c'est à dire des biens au prix du marché, que vous pourrez vendre rapidement ( Un bien au bon prix part toujours très vite !) Le plus important se joue en effet à la prise de mandat. Un bien mis en vente depuis plusieurs mois sera ainsi toujours une belle opportunité.
Vous ne le savez peut être pas mais certains logiciels de pige proposent une fonctionnalité bien utile permettant de retrouver les annonces publiées il y a plus de trois mois, qu'elles soient ou non encore en ligne sur le Bon Coin !

Le raisonnement est le suivant :

Lorsqu'un vendeur immobilier vient de mettre en ligne une annonce sur internet, il souhaite la plupart du temps se débrouiller seul, il pense être le seul à connaître la réelle valeur de son bien, il a regardé Stéphane Plaza à la télévision et se sent tout à fait apte à vendre son bien via ses propres moyens. ! Un peu de "home staging" et une couche de peinture....n'est-ce pas suffisant ?

Le contacter à ce moment là, c'est l'erreur à ne pas commettre. Il n'est pas prêt !
15 jours plus tard, n'ayant toujours pas eu de visite, il acceptera peut être d'accorder un ou deux mandats simples au prix voulu (mandats de complaisance) n'étant pas encore à l'aise avec le principe de l'exclusivité et encore moins avec l'idée de baisser le prix de son bien, investissement d'une vie !

Au bout de 3 mois, plus aucune agence ne communique pour lui, les mandats simples ont pris fin, c'est un échec et le bien n'est toujours pas vendu. Mais le vendeur lui, est enfin mûr ! " C'est donc le moment idéal pour prendre un mandat exclusif au bon prix ! " explique Olivier Drouot, président de Pige Online. Le logiciel de pige apparaît alors comme un outil indispensable à votre cueillette ! Le propriétaire, lassé sera probablement enfin prêt à baisser son prix pour vendre plus vite. Pour le retrouver, il vous suffira d'utiliser votre logiciel de pige et ses nombreuses options de tri.

Observez les baisses de prix pour rentrer un mandat

Comme évoqué précédemment, les vendeurs ont tendance à surestimer leur bien immobilier ce qui est tout à fait normal. Ils y sont liés affectivement et auront ainsi une fausse idée sur sa valeur réelle. Tenter de convaincre un propriétaire de baisser son prix trop tôt est ainsi toujours un exercice délicat voire impossible....Certains vendeurs ont besoin de se faire leur propre expérience et vous ne pourrez rien contre cela ! Ils doivent mûrir pour vous faire confiance et vous confier un mandat de qualité.
Un vendeur qui mûrit baissera alors son prix au fur et à mesure. Au bout de quelques semaines sans résultats, il sera enfin prêt à signer un mandat.

Pour faire une bonne récolte de mandats, "l'idéal est donc de cibler les annonces de biens immobiliers en ligne depuis plus de 3 mois et ayant subi des baisses de prix ! " explique le directeur de Pige Online.

" Ce type de tri n'est pas proposé sur les sites d'annonces immobilières et seul un bon logiciel de pige vous permettra de repérer de telles opportunité ! Un historique de l'annonce peut ainsi être proposé avec la date de publication originelle et les différentes baisses de prix. Avec un bon outil, vous pourrez sans aucun doute trouver le moment idéal pour entrer en contact avec votre futur client et réussir votre cueillette de mandat. Plus d'infos ici...

Bénéficier de réductions d’impôts grâce à la défiscalisation immobilière permet d’investir dans la pierre en toute sécurité. Cependant les nouvelles réglementations concernant la loi de finances 2020 entraînent des modifications importantes sur les dispositions Denormandie, Malraux et Pinel. Le point sur ces nouvelles réformes...

Les changements en 2020 de la loi Pinel

Les conditions d’investissement n’ont pas changé par rapport aux différents critères établis en 2019 :
• Procéder à l’acquisition d’un bien immobilier neuf dans une zone préalablement définie et éligible par le dispositif Pinel.
• Ne pas dépasser deux investissements Pinel par an dans une limite budgétaire n’excédant pas 300 000 €.
• Il est nécessaire également de respecter le plafond des loyers en fonction des ressources des locataires.
• Le bien acquis doit être mis à la location pour une période s’étalant de six à 12 ans.

Il n’y a pas de changement majeur à l’exception du zonage se penchant davantage sur l’évolution du marché immobilier.

La tendance est de se concentrer sur des zones immobilières très particulières à commencer par Paris et sa banlieue.
C’est pourquoi depuis 2018, certaines zones ont été exclues du dispositif fiscal de la loi Pinel 2019.

Néanmoins aucun changement n’est prévu entre la répartition géographique 2019 et le zonage prévisionnel pour 2020.
La défiscalisation loi Pinel demeure toujours un investissement locatif des plus avantageux grâce à une réduction d’impôt.
Qu’il s’agisse de se constituer un patrimoine immobilier ou bien d’alléger son impôt via une défiscalisation immobilière, la loi Pinel demeure toujours en 2020, un dispositif fiscal très fort et très attrayant.

Ce qu’il faut retenir de la loi Malraux pour 2020

Pour rappel, le dispositif Malraux permet d’obtenir une réduction d’impôt en fonction des montants engagés concernant des travaux de restauration dans des immeubles bénéficiant d’une rénovation réglementée.
Les immeubles concernés sont placés sous l’appellation de site patrimonial remarquable et sont divisés en plan de sauvegarde et de mise en valeur appelée PSMV, ainsi qu’en plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine connu sous le nom de PVAP.

La défiscalisation immobilière est rendue plus attrayante dès le 1er janvier 2020, grâce à des réformes, accordant une meilleure souplesse du dispositif.

• Les SPR classés sont comptabilisés dans la zone d’application géographique concernant le dispositif de la loi Malraux 2020 dans le but d’assurer et de confirmer la différenciation de barème.

Une augmentation du plafond de dépenses représente une autre mesure phare de cette année 2020, le plafond passant de 100 000 à 150 000 € par an.

Sur quatre ans, le montant maximal ne doit pas excéder les 400 000 €. Par ailleurs, si la remise d’impôt dû au dispositif Malraux 2020 dépasse l’impôt du, il est alors possible de le décaler sur les revenus d’imposition pendant une période de trois ans.

Autre changement significatif : La possibilité de prendre en compte la rénovation d’un ancien commerce ou d’un ancien bureau qui sera transformé en logement. Dans ce cas précis, il est possible de bénéficier d’une remise d’impôt rentrant dans le cadre de la loi Malraux 2020.

C’est un placement très intéressant permettant une excellente rentabilité sur l’investissement locatif mais qui se tourne davantage vers les contribuables redevables d’une grande fiscalité.
Très proche de la loi monuments historiques 2020, la défiscalisation immobilière a été renforcé par rapport aux années précédentes donnant à la loi Malraux, une flexibilité recherchée par de très nombreux investisseurs.

Comment défiscaliser avec la loi Denormandie 2020

Moins connue que le dispositif Pinel, la loi Denormandie est une défiscalisation immobilière concernant l’achat d’un bien locatif neuf ou remis à neuf.
Accordant des avantages fiscaux très similaires, elle concerne l’achat et la rénovation de logements à condition de respecter certains dispositifs absolument indispensables :

• Il est nécessaire que le logement concerné appartienne à la liste des 245 villes éligibles à la loi Denormandie.
• Le prix total de la rénovation du logement doit être au minimum supérieur de 25 % au montant total de l’acquisition.

Cependant la nouvelle loi de finances 2020 inaugure certaines nouveautés à prendre en compte.
• Initialement la loi Denormandie devait prendre fin en 2021 mais le gouvernement a décidé de le prolonger jusqu’au 31 décembre 2022. Il n’est pas non plus à exclure que le dispositif soit reconduit pour les années suivantes.

Autre mesure importante, l’élargissement du territoire, auparavant il était nécessaire d’investir dans les centres-villes pour pouvoir bénéficier d’une défiscalisation immobilière, pour cette année 2020, il est possible d’investir sur l’ensemble de la zone des communes éligibles.

• La liste des travaux permettant d’obtenir la réduction d’impôt a été également élargi pour accorder plus de souplesse et plus de flexibilité.

Tous les travaux de rénovation concernant la modernisation de l’habitat, l’assainissement du logement mais également l’aménagement de la surface habitable, comme les combles et les sous-sols sont désormais pris en compte tout comme la création d’une nouvelle surface à usage habitable.

• La prime de rénovation énergétique disparaît au profit du crédit d’impôt transition énergétique ( CITE ). C’est une nouvelle aide de l’État qui sera attribué par l’ANAH.
Le dispositif bénéficie surtout aux ménages les plus modestes au détriment des foyers les plus aisés qui seront exclus du dispositif à partir du 31 décembre 2020.

D’une manière générale, la loi finance 2020 est accueillie favorablement, encourageant une défiscalisation immobilière dans l'ancien et dans le neuf sur des zones géographiques déterminées.

N'en avez-vous pas assez de voir des centaines de classeurs s'entasser dans les armoires de votre agence ? Chercher des heures certains documents au milieu d'une pile, classer, trier....le papier envahit plus que jamais nos agences et pour preuve la consommation de papier en France a été depuis 1950 multiplié par 10 ! La paperasse, nous la subissons tous et c'est une sacré perte de temps.

Des stocks colossaux de contrats pré-imprimés

Un salarié dans une entreprise classique consomme plusieurs kilos de papier par an mais dans l'immobilier, ce chiffre est bien souvent doublé. Et cela n'est pas étonnant au vu des nombreux contrats pré-imprimés encore achetés par les agences immobilières traditionnelles ! Vous le savez certainement ces fameux contrats sont en général vendus par lot de 25, à raison d'1€ par exemplaire ! L'agence doit ainsi se procurer des lots de mandats simples, des lots de mandats semi-exclusifs, exclusifs, des lots pour les différents mandats de recherche, etc...
Sans parler des baux et de leur différents documents annexes vendus séparément : un lot pour les actes de caution solidaire, un lot pour les listes de charges récupérables, un lot pour l'entretien et les réparations locatives....

Au total ce sont des milliers de feuilles de papier à stocker pour une agence qui doit avoir en permanence ces différents types de contrats pour chacun de ses négociateurs et un coût considérable. Depuis les différentes lois : Solidarité et Renouvellement Urbain, Alur, Hamon ...certains documents peuvent atteindre jusqu'à 300 pages selon les cas en sachant qu'il faut les fournir en plusieurs exemplaires et à plusieurs reprises ! (avant-contrat puis à la signature..)

Cette sur-consommation a en effet un véritable impact environnemental et financier. Vous ne le savez peut être pas mais 250 000 hectares de forêt tropicale sont détruits chaque semaine dans le monde pour satisfaire nos besoins en papier.

La solution ?

C'est dans cette optique que Sinimo a été créée, cette application conçue pour les professionnels de l'immobilier permet en effet de créer, éditer et signer tous types de contrats immobiliers sans avoir à imprimer une seule feuille de papier ! Une agence peut ainsi si elle le souhaite se passer totalement d'imprimante et être bien plus productive. Tous les contrats et documents d'une agence sont ainsi stockés sur un serveur en ligne sécurisé. Pour numériser et annexer des documents à son contrat, il suffit de les prendre en photo ! Les écrits sont ensuite convertis au format PDF adapté grâce au scan intégré à l'application.

Avec cet outil, les professionnels n'ont plus à jeter des lots et des lots entiers de contrats pré-imprimés au moindre petit changement de loi. L'application permet en effet de créer des contrats comportant des clauses régulièrement mis à jour par une équipe juridique dédiée. C'est une vrai source d'économies car les professionnels n'ont plus à ré-investir régulièrement dans des modèles de contrats et un vrai geste pour la planète !

Ratures, fautes de frappe...on jette !

Des centaines, milliers de feuilles et contrats sont également jetés chaque année à la moindre rature, faute de frappe. Avec un éditeur de contrats immobiliers comme SINIMO, il n'y a plus de soucis d'écritures illisibles, les contrats sont parfaitement adaptés et bien mis en page. Il n'y a plus de clauses inutiles, plus d'erreurs dans la saisie...L'entreprise adopte ainsi un comportement plus responsable et fourni des documents bien plus professionnels.

Une perte de temps considérable

Tous les professionnels de l'immobilier ne rédigent pas leurs compromis de vente. Ils font souvent appel au service d'un notaire estimant cela trop compliqué et ceux qui s'y essaient y perdent souvent deux bonnes heures pour adapter les clauses au type de bien (clauses sur la copropriété pour un appartement, clauses sur l'assainissement pour une maison..), au type de financement (condition suspensive de l'obtention du prêt), au mobilier vendu (listing complet), etc. via leur logiciel métier ou leur logiciel de traitement de texte.
Si vous faites partie de ces professionnels vous savez ô combien c'est une perte de temps considérable sachant qu'il faudra ensuite bien souvent des jours voir des semaines avant de réunir toutes les parties pour la signature de ce fameux contrat.

Aujourd'hui avec des outils adaptés, on peut facilement créer un compromis de vente en quelques minutes avec des clauses parfaitement adaptées et le faire signer en face ou même à distance via un système de signature électronique sécurisé ! C'est une belle avancée pour notre profession et tellement de paperasse en moins ! Alors oui, avec Sinimo, la paperasse peut être évitée, la planète préservée et votre portefeuille renfloué. Il n'en tient qu'à vous...Sinimo c'est seulement 29€ HT / mois ! Pour plus d'infos, c'est par ici...

Aujourd’hui en France, la location prend une grande place sur le marché de l’immobilier. De nombreuses agences immobilières ont ainsi fait le choix de faire de la location, leur activité principale ou complémentaire à la vente. Pour exemple, beaucoup de particuliers propriétaires font appel à des professionnels pour la gestion locative de leurs biens. Le but étant d’avoir le plus de clients possible, il faut néanmoins se rendre compte de la quantité de travail que cela représente pour une agence : organisation des visites, création du dossier de location, rédaction du bail et réalisation des états des lieux ! Pour ne pas être obligé de déléguer son travail et perdre de l’argent, vous devez vous assurer d’avoir les bons outils !


Déléguer la réalisation de ses états des lieux ?

Comme nous l’avons précisé juste au-dessus, la location est un domaine en perpétuel mouvement, en fonction des villes et des périodes de l’année, les agences immobilières peuvent très vite être débordées par la demande. Alors pour se dégager du temps et privilégier leur relation client, certains professionnels font le choix de déléguer des étapes clés du processus locatif, telle que la réalisation des états des lieux.

Prenons le cas d’un propriétaire qui possède plusieurs appartements et studios. L’agence immobilière en charge de la gestion locative de ces différents biens, doit gérer les multiples entrées et sorties de chaque locataire. En juillet-août par exemple, c’est la période la plus propice aux changements, entre la fin d’année scolaire et la préparation à la rentrée suivante. Si l’objectif principal est de trouver de nouveaux locataires afin de générer du chiffre, il ne faut pas pour autant oublier les obligations associées. En effet, dès qu’un nouveau locataire signe un contrat, l’agent immobilier doit réaliser un état des lieux d’entrée et de sortie. Comme tout le monde le sait, la réalisation d’un état des lieux est souvent considérée comme chronophage et celle-ci peut également engager la responsabilité d’une agence.

Pour ne pas être confrontés à ces aprioris, c’est à ce moment précis que les agents immobiliers décident de mandater des prestataires externes (spécialistes, huissiers ou encore diagnostiqueurs) pour réaliser les états des lieux à leur place. Mais c’est également à cet instant que les agences perdent de l’argent, car les prestataires bénéficient de la facturation de la prestation à leur détriment. Pour pallier cette problématique, des sociétés ont développé des solutions pour les agences.


Réaliser ses états des lieux avec Startloc

La société Startloc a développé une application qui permet de réaliser des états des lieux numériques sur tablette et PC. Outre son tarif imbattable en France à 199 € HT l’année, cet outil est très simple d’utilisation. Les clients sont catégoriques : « C’est un vrai jeu d’enfant, nous n’avons pas besoin de formation », « Nous réalisons des états des lieux en un temps record », « Les propriétaires et locataires sont ravis de cette application ! ».

Le prix d’un état des lieux que vous pouvez facturer à vos clients est réglementé et plafonné à hauteur de 3€/m². Par exemple : pour un appartement de 60m², le prix d’un état des lieux est facturé 180 € (3 x 60).

Compris dans ses honoraires, une agence immobilière peut facturer la réalisation d’un état des lieux et cette notion peut très vite générer un certain chiffre d’affaires. Grâce à Startloc, il n’est plus question de déléguer cette tâche, bien au contraire. En effet, l’application permet de pallier la notion chronophage, avec des états des lieux dématérialisés, le gain de temps est évident comparé à ceux réalisés sur papier (plus de ratures, de re-saisies d’informations et de risques d’erreurs). L’utilisation de Startloc est tellement simple que tout le monde peut réaliser facilement un état des lieux (collaborateurs, étudiants, stagiaires), il n’y a même pas besoin de formation !

Il faut savoir qu’une agence immobilière peut rentabiliser l’application avec seulement 1 ou 2 états des lieux !

En faisant le choix d’opter pour ce type d’outil, une agence fait également le choix d’augmenter quotidiennement et tout au long de l'année son chiffre d’affaires.

 

Plus d’infos : www.startloc.fr
Contact : 03 68 38 91 91 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous cherchez à être davantage visible sur le net ? A acquérir des prospects ciblés ? Augmenter le référencement de votre site web immobilier est en effet primordial. Mais de nombreux facteurs auront une incidence sur le positionnement de votre site sur la toile. Voici donc quelques trucs et astuces indispensables pour améliorer le référencement de votre site.

Les différentes solutions pour être le premier sur Google

Votre objectif : être visible en première page google lorsque vos prospects recherchent un bien immobilier sur votre secteur. Pour cela plusieurs solutions s'offrent à vous :
- Payer votre référencement en achetant des mots clés via Google Adwords (S.E.A)
- Produire du contenu avec des mots clés choisis pour augmenter votre référencement (S.E.O)
- Allier les deux méthodes, ce qui peut être très efficace

Les liens sponsorisés

Pour la première solution (S.E.A) vous serez certain d'apparaître rapidement en haut des résultats. Cette technique consiste en l'achat de mots clés Google Adwords. Mais plus vos mots clés seront utilisés, plus ils seront chers et la facture peut très rapidement monter !

Le reférencement immoblier gratuit !

Choisir les bons mots clés et les utiliser régulièrement sur les différentes pages de votre site pourra également vous permettre d'augmenter votre référencement sur la toile.

Le principe est le suivant : chaque page de votre site internet immobilier doit être considéré comme un mini-site ! Vous devez donc utiliser un maximum de mots clés pertinents pour apparaître dans les résultats de recherche des internautes et répondre à leurs requêtes.
Grâce aux mots clé, le moteur de recherche peut savoir de quoi parle votre site et le retrouver plus facilement pour le proposer aux internautes effectuant une requête correspondante. Certains outils comme Google keyword planner, SEM-Rush, Soovle, ou encore Keyword Tool Dominator pourront vous aider dans cette recherche de mots clés.

Multiplier les liens vers votre site

Créer des liens sur internet pointant vers votre propre site web immobilier permet également d'améliorer son référencement. C'est ce que l'on appelle le netlinking. Vous ne donc pas hésiter à faire des partages de liens ou profiter des opportunités qui s'offre à vous pour augmenter votre visibilité !

Avec Monbien.fr par exemple, les professionnels de l'immobilier ont une opportunité supplémentaire de se faire connaitre.
Le portail d'annonces immobilières propose en effet une page sur son site dédié à chaque professionnel de l'immobilier. Le référencement dans cet annuaire dédié aux professions immobilières est entièrement gratuit et permet à chacun de se présenter et d'expliquer ce qui le différencie de ses concurrents.
" Une inscription sur Monbien.fr, c'est une opportunité unique pour les professionnels de l'immobilier d'augmenter leur visibilité sur le web sans avoir à débourser un seul centime." explique Olivier Drouot.

Grâce à ce portail conçu pour la profession, chacun peut rédiger un texte le représentant avec des mots clés réfléchis et même un lien de redirection vers son site immobilier ! C'est donc une occasion pour améliorer votre image auprès de Google.

Plus vous aurez de liens entrants, ( c'est à dire des liens invitant à aller sur votre site), plus celui-ci sera considéré comme fiable pour le moteur de recherche.

Alors à vous de jouer, l'inscription gratuite sur Monbien.fr, c'est par ici !

Apparue il y a un peu plus d'une décennie, la profession de mandataire immobilier a désormais le vent en poupe. Il suffit de s'approprier quelques statistiques dans le domaine pour s'apercevoir de l'évolution enregistrée en un temps si court. Comment justifier une telle ascension ?

Un aperçu de la notion de mandataire immobilier

Le mandataire désigne un commercial immobilier agissant sous le contrôle et l'accompagnement de l'agent immobilier avec lequel il a passé un contrat. Il est habilité à établir des mandats, à mettre en relation offreur et acquéreur, à vendre des biens et surtout à transmettre au notaire les documents de vente. Il est utile de rappeler qu'il y a 20 ans, cette forme de métier était inconnue dans le secteur de l'immobilier. Aujourd'hui, elle couvre largement plus de 10% des ventes immobilières en France (étude Xerfi) et près de 12% du marché de l'immobilier dans l'ancien.

Quelques facteurs favorables à cette ascension

L'ascension du concept de réseau mandataire immobilier n'est pas anodine. Elle s'appuie sur un certain nombre d'atouts. D'abord, depuis 2015, les taux d'emprunts sont relativement favorables. Ce qui permet d'augmenter les achats et les ventes. Ensuite, contrairement aux agences classiques qui étaient moins moulées dans le digital jusqu'à récemment, Internet représente un outil incontournable pour les mandataires immobiliers.

Cet outil simplifie et facilite les interactions entre les différents acteurs immobiliers. La plupart des acheteurs actuels prennent contact et échangent en ligne. Sur 10 prises de contact, 9 s'effectuent sur Internet ! Entre autres, il faut également souligner la politique tarifaire adoptée par chaque réseau mandataire immobilier. Généralement, le taux de commission est assez attractif. Ce qui fait qu'actuellement, on assiste à une explosion dans le secteur !

Quelques chiffres édifiants

En 2017, le cabinet Xerfi a réalisé une enquête en vue de recenser chaque réseau mandataire immobilier. Les résultats obtenus ont montré que, comparativement à l'effectif mesuré 5 ans plus tôt, le nombre a littéralement doublé, passant à peu près à 83 réseaux de mandataires immobiliers. Dans cette même perspective, l'étude a révélé les meilleurs réseaux qui se sont illustrés concernant leur extension, le taux de commission et l'apport personnel. En voici quelques-uns.

Capifrance : dans la base de données du cabinet, le présent réseau mandataire immobilier s'est démarqué comme l'un des meilleurs avec plus de 1650 implantations. Alors que l'apport personnel tourne autour de 0 euro, les performances que réalisent les mandataires en termes de commission varient entre 65 et 98% des honoraires d'agence.

Safti : en termes de chiffres, il rivalise avec le précédent réseau avec un effectif de 1500 implantations et 0 euro d'apport personnel. Côté commission, cela va de 70 à 99% sur les rémunérations d'agence.

Optimhome : au niveau de ce réseau mandataire immobilier, on note 1150 implantations contre 0 euro d'apport personnel. Par ailleurs, à 1% près, il rejoint le groupe précédent avec 70 à 98% sur les honoraires d'agence.

Propriétés Privées : pour ce réseau, les commissions peuvent atteindre jusqu'à 90% des émoluments des agences. Partout en France, il dispose déjà de plus de 800 implantations avec un apport personnel de 0 euro.

Efficity : occupe la cinquième place dans ce classement avec ses 600 implantations. Tout comme les autres réseaux, ici aussi, les mandataires ne déboursent pas le moindre centime en guise d'apport personnel, mais ils peuvent obtenir jusqu'à 90% des frais d'agence.

Il faut souligner que ces réseaux de mandataires immobiliers ne sont pas les seuls sur la liste. Mais ce qui retient l'attention c'est cette prouesse consistant à couvrir l'ensemble du territoire en un laps de temps relativement court. De plus, le chiffre d'affaires qui se fait sur la base des honoraires d'agence reste considérable.

Données relatives à la croissance annuelle et au nombre de mandataires

Dans un autre classement mettant en évidence la croissance et l'effectif au sein de ces réseaux, c'est IAD qui détient le record avec 9166 mandataires et une progression annuelle de 28,2%.

En seconde place, on retrouve Safti dont l'évolution annuelle atteint les 29,3% avec un effectif de 4038 agents mandataires. L'autre réseau de mandataires immobiliers qui s'illustre dans ce classement aussi est Capifrance. Sa croissance annuelle avoisine les 12,3% avec 2461 mandataires.

Sous un autre angle, il convient de souligner que de façon globale, cette profession avait affiché une croissance de 40% en 2016. Une évolution restée constante avec une amélioration du CA de 45% en 2017 et 35% en 2018. Ce cap a été maintenu en 2019 et les événements laissent présager une même performance en 2020. Toutes ces données montrent à suffisance que les réseaux de mandataires immobiliers ont réalisé une montée en puissance et disposent de belles perspectives devant eux.

Page 1 sur 18

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis