Maéva CRAGNOLINI

Maéva CRAGNOLINI

Chaque agent immobilier (agent, mandataire, négociateur) doit réaliser une pige quotidienne des biens sur son secteur. Pour certains, seule la prospection personnelle sert à quelque chose et ils ne cherchent pas forcément à diversifier leurs canaux de communication, car c’est une technique qui leur convient. Pour d’autres, la pige traditionnelle est une tâche fastidieuse et font le choix d’opter pour d’autres alternatives. Mais les moyens de prospection auprès de particuliers sont généralement très encadrés. En tant que professionnel, connaissez-vous toutes les réglementations et les respectez-vous ?

Le saviez-vous ?
Vous n’avez plus le droit de prospecter par SMS en utilisant un numéro en 06 ou 07 !

L’Arcep, c’est quoi ?

L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) est une autorité administrative indépendante créée il y a 20 ans, chargée de réguler les différents canaux de communication en France. Aussi appelé gendarme des télécommunications, elle ne manque pas de faire parler d’elle dans l’actualité hebdomadaire. Les missions de l’Arcep sont nombreuses : définir la réglementation applicable à tout ou partie des opérateurs, édicter des lignes directrices ou recommandations, protéger les utilisateurs...etc.

Application de la réglementation Arcep pour la prospection immobilière

Mais quel est le lien entre l’Arcep et la prospection immobilière ? Dans ce cas de figure, nous allons parler de la pige par SMS. En effet, beaucoup de professionnels ont utilisé, utilisent ou souhaiteraient utiliser ce canal. Un outil de communication très tendance et efficace, mais qui reste très réglementé. On vous déconseillera donc de prospecter tout seul de votre côté, car il vous sera impossible de respecter à 100% les différentes lois. On vous suggérera plutôt de passer par des logiciels spécialisés dans la pige immobilière SMS, tout en vous assurant que celui-ci est régulièrement mis à jour face aux nouvelles réglementations.

Depuis le 1er aout 2019 l’Arcep est venu renforcer la confiance des utilisateurs dans les appels et messages qu’ils reçoivent. Quand on parle d’utilisateurs, on parle ici des particuliers (vendeur ou bailleurs) qui vont recevoir des SMS de votre part. Dans l’article L. 34-35 du CPE, l’Arcep stipule que les plateformes spécialisées dans l’envoi de SMS de masse, ont pour obligation de proposer une personnalisation de l’expéditeur à défaut des numéros de téléphones tels que des 06, des 07 ou autres numéros spéciaux.

Personnaliser l’expéditeur lors de sa pige SMS

Le fait de personnaliser l’expéditeur du SMS lors de votre prospection, vous permet d’être immédiatement identifié par le particulier (vendeur ou bailleur) à la réception du message. En effet, personnaliser l’émetteur de votre campagne vous permet de remplacer un numéro standard par votre prénom, celui de votre réseau ou de votre agence. Ainsi, un particulier qui reçoit votre SMS verra par exemple « Marie » ou « Immo68 » et non pas un numéro de type « 36111 » impersonnel, peu identifiable et rassurant.

Personnaliser l’expéditeur du SMS, augmente le capital confiance du particulier vendeur ou bailleur qui réceptionne le message et qui l’ouvrira à coup sûr.

À noter : la personnalisation de l’émetteur est limitée à 11 caractères (norme GSM) et ne doit contenir que des caractères simples : de “a” à “z”, de “A” à “Z”, et de “0” à “9”, sans espaces ni accents. De plus, il ne peut pas contenir que des chiffres.

Rentrer des mandats grâce à une prospection SMS légale

Pour prospecter dans les règles vous devez donc choisir un système fiable. Marketing Immobilier est la société qui a créé en 2013 l’envoi automatisé de SMS pour la rentrée de mandat. Leader sur le marché en France, le groupe propose une offre adaptée à tous les professionnels de l’immobilier (agences, mandataires…etc) afin d’intégrer à leur quotidien, une prospection automatisée légale.

En choisissant une société telle que Marketing Immobilier pour votre prospection par SMS, vous bénéficiez d'un accompagnement et vous ne prenez aucun risque face à la loi. Le système respecte toutes les lois en vigueur : Arcep (gestion du STOP SMS, consentement préalable du particulier, personnalisation de l'expéditeur), CNIL, RGPD (collecte des données), horaires d’expédition cadrées...etc. Le fait de prospecter dans les règles aura un impact important sur vos retours, vos prospects auront une bonne image de vous et vous rentrerez encore plus de mandats.

La France n’est plus à l’arrêt, elle est au contraire en plein mouvement. Et le marché immobilier locatif en est la preuve ! Locations saisonnières, locations étudiantes, nouvelles locations… les demandes sont bien présentes et l’activité bat son plein ! Alors entre les nombreuses nouvelles entrées et sorties, votre devoir de professionnel de l’immobilier est mis à rude épreuve. Dans cet article, nous vous expliquons quel protocole vous devez respecter lorsqu’un logement est dégradé, afin de ne laisser place à aucune faille.

Location rendue dans un « sale » état : un litige fréquent

Que vous soyez spécialisés dans la location de logements étudiants, la gestion locative ou encore la location saisonnière, vous avez un point commun : vous devez réaliser des états des lieux. Cette année, entre les Français qui souhaitent partir en vacances cet été et qui vont louer des appartements en bords de mer, les étudiants qui doivent trouver une résidence pour la rentrée prochaine et les personnes qui souhaitent tout simplement changer de logement, votre programme risque d’être chargé. Et qui dit programme chargé, dit manque de temps. L’état des lieux reste néanmoins une étape très importante qu’il ne faut surtout pas bâcler, au risque de voir surgir des contentieux.

Dans un premier temps le rôle d’un état des lieux est de constater les dégradations du logement concernées par la vétusté, l’entretien et les réparations. En effet, il est facile de retranscrire sur un état des lieux qu’une porte ne se ferme plus correctement, qu’une fenêtre est fissurée ou encore qu’une ampoule n’ait pas été changée. En revanche, il est plus compliqué de décrire l’état de propreté d’un logement qui est une notion plus subjective, n’étant pas perçue de la même manière par tout le monde. C’est pour cette raison qu’il existe souvent des litiges, car il est très courant que le propriétaire fasse une demande de facturation d’une prestation de ménage sur le dépôt de garantie et que celle-ci soit très moyennement appréciée voire même contestée. Dans tous les cas, seul un état des lieux explicite et précis pourra éviter tout risque de contestation de chacune des parties.

Comment rédiger un état des lieux explicite ?

De l’appartement standard au studio, de la maison à la villa de vacances, les logements en location sont divers et variés. Pour les locations saisonnières et étudiantes, les hébergements sont souvent meublés et le rythme d’entrées et de sorties est plus soutenu. Hormis l’usure normale, il sera très important de relever tout problème de propreté dans l’état des lieux :

•  État des murs, des sols et du plafond (tâches, salissures)
•  État de la cuisine (calcaire, dépôts dans la robinetterie et dans l’évier, saleté des électroménagers)
•  État des sanitaires (tartre)
•  État de la cabine de douche (moisissures)
•  État des bouches d’aération (encrassement)
•  État des joints et des crépines (fuites)
•  État des radiateurs (poussière)

Pour être le plus précis possible lors de la rédaction d’un état des lieux, il vous faudra utiliser des outils adaptés. Autrefois sur papier, avec des ratures, des photos prisent sur le tas et finalement perdus, aujourd’hui un bon état des lieux est réalisé numériquement. Avec une application telle que Startloc®, vous disposez de toutes les fonctionnalités nécessaires pour avoir un rapport parfait, qui sera votre meilleure garantie !

Vous pourrez par exemple, créer un état des lieux de sortie à partir d’une entrée en un seul clic. Vous n’aurez qu’à indiquer les différents changements d’états des éléments, par rapport à l’état des lieux d’entrée. Afin d’être le plus rigoureux possible, vous pourrez prendre en photo chaque détail et les compléter par un commentaire (ex : prendre une bouche d’aération en photo et la commenter par « encrassement car absence de nettoyage »). Pour les locations meublées, vous aurez même accès à un inventaire ainsi qu’à une liste d’électroménager directement intégré à l’application. L’application Startloc® dresse automatiquement un état comparatif entre l’état des lieux d’entrée et de sortie, avec les différences d’états, les commentaires et les photos. Chaque partie pourra approuver et signer électroniquement l’état des lieux explicite et vous écarterez définitivement tout risque de contentieux !

Découvrez l’application Startloc®sur www.startloc.fr

 

En tant que professionnel, vous savez que vos actions de prospection et votre volume de mandats sont intimement liés. Dans l’immobilier tout le monde le sait, les techniques sont diverses et variées et chaque professionnel à ses préférences. Mais pour optimiser sa rentrée de mandats, il faut prendre en compte le coût, le temps et le nombre de retours que peuvent générer ces différents moyens de prospection. Avec des calculs et des résultats explicites, il est donc facile de comparer la différence d’efficacité évidente entre le boîtage mailing et la pige par SMS.

 

Choisir sa prospection entre le mailing et le SMS

Le boîtage mailing (flyer) est une méthode de prospection utilisée depuis des décennies dans le monde de l’immobilier. Si ce système est encore d’actualité aujourd’hui, on peut tout de même se demander s’il a encore sa place dans une société où le digital règne en maître. Celui-ci comporte tout de même quelques avantages : les flyers permettent de communiquer un grand nombre d’informations concernant votre activité. Vous pouvez énoncer vos services, mettre le plan où se situe votre agence ou encore faire figurer une photo de vous pour un côté « sympathique ».  C’est également un support multi-générations, il est donc plus facile de toucher des personnes moins à l’aise avec les nouvelles technologies.

La distribution de flyers comporte néanmoins de nombreux inconvénients. Leur fabrication a un impact important sur l’environnement, avec des tonnes de papier très souvent gaspillées. Pour avoir un mailing sympa, vous devez également souvent faire un appel à une tierce personne (graphiste), ce qui engendre des coûts supplémentaires. De plus, il est très difficile de cibler et de personnaliser sa communication avec un boîtage, ce qui laisse place à des résultats trop souvent décevants.

La prospection par SMS est quant à elle, une technique de prospection qui est apparue dans l’immobilier il y a moins de 10 ans. C’est en effet en 2013 que la société Marketing Immobilier a créé cet outil qui accompagne des milliers de professionnels à rentrer des mandats au quotidien. Le succès de cette méthode est simple, le SMS représente l’un des modes de communication les plus appréciés au monde.

Aujourd’hui, plus de 94% des Français sont équipés d’un téléphone mobile, un chiffre qui ne laisse pas indifférent ! De plus les SMS sont lus en moyenne 4 minutes après leur réception, cela permet de toucher un public très large quasiment en instantané ! 160 caractères, c’est le contenu maximum que peut contenir un SMS, vous pouvez donc passer un message simple et qui restera plus facilement dans la tête vos prospects. Contrairement au papier, l’envoi de SMS a une empreinte carbone très faible et son aspect écologique est très apprécié. Pour finir cette méthode est fiable est abordable, avec un tel outil, vous bénéficiez de fonctionnalités adaptées à votre profession et vous respectez les législations en vigueur. Ce qui vous permet de rentrer des mandats beaucoup plus rapidement et d’avoir un retour sur investissement très intéressant.

 

 

La pige par SMS, une communication rentable !

Pour calculer la différence entre le boîtage et le SMS, nous avons comparé les notions de coût, de temps et de retours. Notre exemple repose sur la distribution de 1000 flyers et l’envoi de 1000 SMS.

Pour les flyers il faut prendre en compte leur création, avec le service d’un graphiste pendant 1h environ, pour un coût horaire de 40 €/h avec charges sociales. Il y a ensuite leur impression, 100 € en moyenne pour 1000 mailings. Pour continuer, il y a leur distribution, nous nous sommes basés sur une durée de 4h pour une distribution en zone urbaine, ce qui nous donne 160 € pour un coût horaire de 40 €/h avec charges sociales.

Sur les 1000 flyers distribués, la moyenne des vendeurs touchés à l’instant T est de 2 à 3 % ce qui équivaut à 20 à 30 vendeurs. Le résultat final espéré sera donc 2 retours positifs environ (2 mandats potentiels) pour un total de dépenses de 300 € et de nombreuses heures perdues.

Pour la prospection SMS le calcul est beaucoup plus simple ! Aucuns frais de création, d’impression, de distribution et aucune perte de temps. Avec le système de Marketing Immobilier, vous bénéficiez d’un envoi tout compris à partir de 79 € HT / mois seulement.

Cette technique est imbattable car vous touchez 100 % de votre cible, dans notre exemple les 1000 vendeurs ! En effet, la pige SMS vous permet de cibler tous les vendeurs (ou bailleurs) de votre zone et de leur envoyer un message personnalisé grâce à un système automatisé. Le résultat final sera donc bien meilleur car vous allez générer 10 à 15 retours positifs, en effet, vous allez recevoir 10 à 15 appels de vendeurs intéressés par vos services avec des mandats potentiels au bout !

Startloc® vient de passer la barre symbolique des 200 000 états des lieux numériques réalisés. L’application enregistre une croissance fulgurante avec plus de 100 000 états des lieux effectués ces 12 derniers mois. Son fondateur, Olivier Drouot nous explique comment Startloc® est devenue une application de référence pour les professionnels de l’immobilier en France.


Olivier, pourquoi avoir créé l’application d’états des lieux Startloc® ?

À l’époque dans mes agences immobilières, nos collaborateurs réalisaient les états des lieux sur papier et ce n’était vraiment pas pratique ! Entre les écritures illisibles, les ratures et la perte de temps, je devais impérativement trouver une solution.

J’ai comparé les logiciels d’états des lieux existants sur le marché, mais malheureusement, les formules s’élevaient entre 500 et 1000 € l’année minimum, un tarif assez excessif pour une seule agence, sans compter leur complexité ! Je me suis dit qu’il fallait une application facile d’utilisation, intuitive et surtout abordable financièrement pour l’ensemble de la profession, c’est ainsi que Startloc® a vu le jour !


Déjà 200 000 états des lieux ! Comment expliquez-vous un tel succès ?

Nous avons développé l’application en tant qu’agent immobilier pour des agents immobiliers et non en tant qu’informaticien, et ça vous pouvez me croire ça change tout ! Le côté très intuitif de Startloc® fait le bonheur de nos clients, l’application est facile à prendre en main et vous ne risquez pas de vous perdre grâce à son interface simple et ergonomique.

Startloc® est un vrai jeu d’enfant !

Le grand succès de Startloc® nous le devons également à son tarif imbattable en France ! Une formule tout inclus avec la possibilité de réaliser des états des lieux en illimité pour seulement 199 € HT l’année. Avec un prix fixe il n’y a donc aucun coût supplémentaire et surtout aucune mauvaise surprise, peu importe le nombre d’états des lieux réalisés. En plus de cela, nous privilégions la qualité de nos services et nous offrons une assistance permanente et rapide à l’ensemble de nos clients.


Qui utilise l’application ?

Aujourd’hui, plus de 5 000 professionnels utilisent Startloc® au quotidien : agences immobilières, administrateurs de biens, bailleurs sociaux et autres organismes étant amené à rédiger des d'états des lieux chaque année. Nous travaillons aujourd’hui avec 90 agences Lafôret, 70 agences Orpi, 50 agences Guy Hoquet, 40 agences Century 21 et des centaines d’autres ! Cette année nous avons également mis en place un partenariat avec le réseau immobilier L’Adresse, afin d’équiper leurs agences partout en France.


Quel avenir souhaitez-vous pour Startloc® ?

Ce rythme de croissance nous autorise à viser les 300 000 états des lieux réalisés d’ici la fin de l’année. La prochaine étape est l’internationalisation de l’application puisque nous avons de plus en plus de clients en Belgique, Luxembourg, Suisse Romande et Canada (Québec). Nous envisageons même dans un avenir proche, d’aller à la conquête de nouveaux pays européens !

 
Découvrez l’application sur www.startloc.fr
Pour voir une démonstration de Startloc®, rendez-vous ici !

ENOVA IMMOBILIER développe des logiciels inspirés par les plus récentes technologies du Web appliquées à la gestion locative annuelle et saisonnière. Aujourd’hui et plus que jamais, l’utilisation de tels outils prend tout son sens. Alain Gilbert, fondateur de la société, nous explique l’intérêt d’utiliser des logiciels 100% « Full Web » comme ENOVA VACANCES ou ENOVA GERANCE.

Alain, pourquoi avoir créé ENOVA IMMOBILIER ?

Spécialisé dans l’édition de logiciels immobiliers depuis plus de 30 ans, j’ai toujours évolué dans un environnement en perpétuel mouvement, avec la volonté d’adapter les technologies les plus innovantes aux logiciels « métier » de nos clients. En 2008, ENOVA IMMOBILIER est née de l’idée qu’il fallait proposer aux professionnels de l’Immobilier des logiciels de gestion locative en adéquation avec les technologies naissantes du Web. Nous avons donc entrepris de réécrire tous nos logiciels au moyen de technologies et d’outils nativement web afin de proposer à nos clients des solutions logicielles innovantes, sécurisées, d’une ergonomie nouvelle et disponibles 24h/24 à l’aide d’un simple navigateur internet.


12 ans après sa création, comment se porte aujourd’hui ENOVA ?

Notre premier travail a été un travail de migration de nos clients. Tous nos clients « historiques » sont passés rapidement sur nos nouvelles solutions, puis il y a eu la deuxième phase, celle du développement commercial et du déploiement géographique. Nous sommes situés aux Sables-d’Olonne dans l’Espace Numérique « NUMERIMER », sur la côte Ouest de la France. La très grande majorité de nos clients étaient initialement sur la côte Atlantique dans les départements du Morbihan, de la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes. Aujourd’hui nous sommes présents sur tout le littoral de la région Nord de la France jusqu’au Pays Basque, mais également dans la région PACA et de plus en plus en montagne ces dernières années. Sans oublier la région parisienne, les grandes villes et les DOM-TOM. En effet la technologie « Full-Web » permet un déploiement très aisé et à plus grande échelle.


Pouvez-vous nous parler de ENOVA VACANCES ?

ENOVA VACANCES c’est d’abord un logiciel qui s’adresse aux métiers de gestionnaire de la location saisonnière, c’est notre spécialité et nous sommes sur le podium des leaders en France ! C’est une solution très complète qui traite à la fois la partie commerciale, mais également de la partie administrative, comptable et communication. ENOVA VACANCES permet à la fois de gérer la relation avec les locataires avec les propositions de location, la rédaction des contrats de location dématérialisés, la signature électronique, la gestion des plannings et les paiements (acomptes, soldes). Mais également de gérer la relation avec les propriétaires (clients de l’agence) avec toute la partie administrative et justification comptable de l’activité.

Le logiciel est également ouvert à la multidiffusion des annonces de nos clients sur les grands portails marchands mondiaux comme Booking, AirBnB, HomeWay, Expedia, Poplidays, Locasun..etc.

Nous assurons la partie technique avec la mise à jour automatique des plannings, lorsqu’il y a une réservation, quel que soit le portail utilisé par le futur locataire. Ex : si un client fait une réservation sur Booking, le planning est mis à jour automatiquement dans le logiciel et sur toutes les autres passerelles en temps réel.


Et ENOVA GERANCE ?

ENOVA GERANCE, quant à lui, est un logiciel de gestion locative.  Si vous êtes une Agence qui fait de la gestion locative à l’année, c’est vraiment l’outil idéal. Comme pour ENOVA VACANCES vous pourrez également gérer l’aspect commercial, administratif, comptable et communication. La différence se situe au niveau du métier, la technologie logicielle proposée reste la même mais bien entendu les fonctionnalités « métier » proposées sont sensiblement différentes.


Parlez-nous de vos clients ?

Nos logiciels s’adressent aux professionnels de l’immobilier, principalement les Agents immobiliers et les Administrateurs de biens qui font de la location de vacances ou de la gestion locative. Beaucoup de clients qui font partie de réseaux franchisés comme Orpi, L’Adresse, Century21, Square Habitat, Laforêt, Guy Hoquet, Stéphane Plaza, Nestenn..etc mais nous équipons également de nombreuses Agences indépendantes. Nous avons également un partenariat avec la FNAIM au niveau national pour la location de vacances, nous y sommes référencés depuis très longtemps car de nombreux adhérents FNAIM utilisent nos logiciels ENOVA VACANCES & ENOVA GERANCE.


Quels sont les avantages des logiciels ENOVA?

Pour un prix très raisonnable, les Agences Immobilières bénéficient de logiciels accessibles en tout point, que ce soit en terme de prise en main ou d’utilisation très intuitive au quotidien, mais également sécurisée et accessible à n’importe quel moment 24h/24 7j/7 et n’importe où grâce à la technologie « Full Web ». Un aspect très important notamment dans le contexte actuel avec une activité répartie entre le bureau et le télétravail. Nos logiciels sont très facilement déployés au sein d’une agence, à l’inverse d’autres applications concurrentes très lourdes à installer sur des serveurs. De notre côté, nous avons des solutions « légères » et très puissantes à la fois qui ne requièrent aucun investissement lourd en infrastructure réseau ou matérielles.

Notre équipe de développeurs est 100% en interne, nos logiciels sont développés en France à notre siège social. Nos autres points forts ? Le support, l’assistance et la formation puisqu’en dehors de développeurs nous avons une équipe d’assistance et de formation qui accompagne nos clients et qui connait sur le bout des doigts les métiers de la location saisonnière et la gestion locative. Ce sont des collaboratrices et collaborateurs « experts » qui ont travaillé en Agence et qui connaissent vraiment le métier et ses problématiques. En choisissant nos logiciels vous aurez également accès à des supports pédagogiques et à un vrai suivi.


Pourquoi les agences choisissent vos logiciels ?

Pour la qualité de notre offre bien entendu mais aussi je pense parce que notre démarche consiste à tout faire pour faciliter le travail au quotidien de nos clients. A titre d’exemple lorsque nous déployons notre logiciel chez un nouveau client, nous faisons aussi un travail d’intégration, avec une personnalisation du logiciel à l’image de l’Agence (documents finalisés aux couleurs de l’univers graphique de l’Agence et à un contenu adapté). Nous nous occupons de tout, de façon à ce que le client soit tout de suite opérationnel sur sa partie communication.

Nous avons également une politique tout à fait transparente et nous donnons la possibilité à tous nos clients d’avoir un export au format standard de l’ensemble de leurs données. Pour terminer, la sécurité a un rôle très important chez nous.


Comment adaptez-vous votre offre aux agences ?

Pour nos deux logiciels, nous proposons un abonnement mensuel qui varie en fonction du nombre de lots gérés. Cette formule comprend de base la licence d’accès pour 5 utilisateurs, l’hébergement et la sauvegarde des données, les passerelles avec les sites partenaires, l’assistance utilisateur, l’accès au service support et à la documentation, aux technologies de communication en interne : télémaintenance, téléassistance. Nous incluons également dans notre offre les interfaces de consultation en ligne entre l’Agence et ses clients locataires et propriétaires. La transparence entre les différentes parties est une notion appréciée de tous, surtout dans un contexte où les échanges à distance sont préconisés.  D’autres prestations complémentaires peuvent être ajoutées tels que la GED (Gestion Electronique des Documents), la E-Signature, l’envoi de SMS ou la création de site web.

Notre point fort c’est l’adaptabilité de notre offre en fonction du profil de nos clients. Que vous soyez une Agence qui gère plusieurs centaines de lots ou une Agence qui démarre son activité de gestion, nous proposons une solution adaptée commercialement, mais avec la même puissance et la même richesse fonctionnelle de logiciel.

Nous proposons également une formation sur-mesure à chaque agence (nous sommes un organisme de formation agréé) et c’est une réelle demande de nos clients afin de pouvoir maîtriser les logiciels dans leur intégralité.


Quels sont vos futurs projets d’évolution ?

Nous sommes en perpétuelle réflexion et en veille technologique afin de toujours proposer les meilleurs outils à nos clients. Notre fil rouge depuis plusieurs mois est le travail sur une nouvelle version du logiciel ENOVA VACANCES qui sortira en 2021 et qui fera le bonheur de tous nos clients actuels et futurs !


Pour plus d'informations visitez le site www.enova-immobilier.fr 
Et pour découvrir les logiciels faites une demande démonstration !

À l’heure actuelle, nous n'espérons tous qu’une seule chose : que la situation sanitaire s’améliore et nous avons déjà franchi une grande étape en arrivant à la fin du confinement total de la population. Mais ce n’est pas le moment de nous relâcher, en effet, c’est l’effort collectif qui nous permettra d’aller de l’avant et de laisser derrière nous cette crise. Lors de ces deux derniers mois, vous avez essayé tant bien que mal d’exercer votre activité d’agent immobilier, mais le gel des réflexions lié à l’incertitude des vendeurs et des acheteurs ne vous a pas vraiment aidé ! Cela vous a poussé à revoir vos méthodes de prospection, de communication et même si nous sommes à l’étape du déconfinement, vous devez continuer à utiliser des outils adaptés.

Adaptez votre prospection immobilière

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, la pandémie de Coronavirus a eu un impact incroyable sur notre façon de vivre et de travailler. Nous n’avons pas eu d’autre choix que de nous adapter et de « faire avec ». Heureusement, si le contact humain est nécessaire pour beaucoup de professions, celui-ci a pu être maintenu à distance grâce aux nouvelles technologies. En effet, votre santé et celle des autres doit être votre priorité, mais il est légitime de vous soucier du maintien de votre activité et de la relation avec vos clients.

Avec le confinement, les méthodes de prospections dites « traditionnelles » ont tout simplement été évincées, mais elles le seront encore pendant un petit moment… Prenez l’exemple de la prospection terrain, elle était impossible ces dernières semaines et celle-ci est aujourd’hui totalement déconseillée. De même pour le boîtage, même si le contact est moins direct, les gens sont craintifs et n’osent pas forcément s’attarder sur un flyer sans savoir depuis combien de temps il a été déposé dans la boite aux lettres, il fera donc un aller simple dans la poubelle et c’est bien de votre argent dont on parle ! Alors pour prospecter de manière sécurisée vous avez l’occasion de communiquer par e-mail, mais les retours restent faibles. Plus « tendance », la communication sur les réseaux sociaux a quant à elle explosé ces dernières semaines, mais pour espérer toucher de nouveaux clients, celle-ci doit être très poussée.

Même si elle n’est pas tout à fait appréciée en temps normale, la prospection téléphonique a souvent été exploitée pendant le confinement. Beaucoup de vendeurs ont appréciés recevoir des appels de professionnels pendant cette période : ils avaient plus de temps, besoin d’être rassurés et conseillés. Néanmoins, ce lundi 11 mai 2020,  la reprise du travail a été pour tout le monde, pour vous, mais aussi pour vos prospects vendeurs et bailleurs. Un agenda chargé qui ne laisse pas forcément place aux appels téléphoniques. Pourtant aujourd’hui la demande est bien présente, les gens ont autant envie de vendre que d’acheter ! Si vous aimez la pige téléphonique, vous pouvez gagner du temps avec un logiciel de pige immobilière efficace qui synthétise les annonces de tous les sites de parutions. En revanche, c'est la prospection par SMS qui reste l’outil le plus efficace pour rentrer des mandats en quantité et en toute sécurité !

Préservez la santé de tous avec la pige SMS

Virus ou pas, confinement ou non, la vie continue tant bien que mal ! Les projets immobiliers de vos prospects ont peut-être été figés pendant un moment, mais ils sont aujourd’hui actuels. Montrez que vous êtes là pour les accompagner est une opportunité pour vous de rentrer des mandats. La prospection par SMS est une méthode qui a largement fait ses preuves pendant le confinement. En effet, de nombreux professionnels en quête de nouveaux outils de communication ont opté pour le service de la société Marketing Immobilier.

Les avantages de la pige immobilière par SMS sont nombreux. Dans un premier temps, cet outil vous permet de vous mettre en relation avec vos prospects sans prendre de risque de contamination et c’est le plus important !

En plus de cela, vous bénéficiez d’une campagne marketing qui vous promet un taux de lecture frôlant les 100% (contre 10 à 20% pour un e-mail).

C’est également un moyen de prospecter sans agressivité et avec un message adapté à la période de déconfinement. L’équipe Marketing Immobilier se tient à votre disposition pour trouver le message idéal pour votre activité d’agent immobilier. Avec un message qui les informe que vous êtes là pour les aider et que vous avez mis en place un protocole parfaitement adapté à la situation. À la réception de votre SMS, le client se sentira rassuré et sera beaucoup plus ouvert à avoir un échange avec vous, en vous contactant par téléphone dans un premier temps, puis en envisageant un rendez-vous physique pour vous permettre de visiter le bien avec toutes les mesures d’hygiènes nécessaires.

Il faut savoir que le système de SMS mis en place vous permet de toucher toutes les nouvelles annonces sur le marché, mais la société vous offre également un envoi de messages sur les annonces parues ces 2 derniers mois. L’occasion pour vous de contacter au meilleur moment tous les vendeurs et bailleurs qui se sont retrouvés bloqués pendant le confinement. Leur besoin de vendre ou louer est aujourd’hui très urgent et vous aurez plus de facilités à rentrer un mandat de qualité !

Agents immobiliers, il n’y a pas de doute : la priorité est et restera la santé ! Mais restons terre à terre, le maintien de votre activité fait également partie des priorités. Alors pour pouvoir exercer correctement et allier le tout en toute en sécurité, misez sur des outils adaptés !

Cette nouvelle année nous donne du fil à retordre et bouscule la vie de tous, en France et partout ailleurs. Le marché de l’immobilier est touché en plein cœur et nous n’avons pas d’autre choix que de s’adapter et préparer au mieux les mois à venir. Ce lundi 13 avril, Emmanuel Macron nous a annoncé l’éventuel déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020. Le président a également indiqué que les étudiants ne reprendront pas physiquement les cours jusqu’à la fin de l’été. Le prolongement du confinement de 1 mois minimum et l’ensemble de ces nouvelles annonces vont continuer à impacter notre quotidien. Dans cet article, nous faisons un « état des lieux » du marché immobilier locatif et nous vous donnons quelques conseils !

Les locations immobilières pendant le confinement

La demande locative en France a toujours été très importante et elle n’a cessé d’augmenter ces dernières années : jeunes couples, célibataires, étudiants,…etc. Malheureusement, les mesures prises pour lutter contre le Covid-19 ont de lourdes répercutions sur toutes ces locations immobilières. Le confinement résultant d’une crise sanitaire peut être considéré comme un cas de force majeure. Une personne qui est actuellement en location et qui voit son préavis ou son bail arriver à terme peut demander d'y rester jusqu’à la fin du confinement. En tant qu’agent immobilier, il vous sera possible de formaliser l’accord entre le locataire et le bailleur par l’intermédiaire d’un éditeur de contrats immobiliers et d’une signature électronique à distance.

Si le locataire quitte le logement, la caution ne peut être restituée que si l’état des lieux de sortie a été réalisé et constaté par le propriétaire. Il est possible d’organiser cet état des lieux malgré le confinement, même s’il est préférable de le reporter. En tant qu’agent immobilier, il faudra vous mettre d’accord avec les diverses parties. Pour éviter de repousser les échéances de chacun, vous aurez la possibilité de réaliser les états des lieux en vous munissant de toutes les protections nécessaires (masque, gel, gants...etc) mais aussi d’une application comme Startloc, qui vous permettra de faire un état des lieux rapide et précis. Une telle application permet de compenser la présence physique sur la base de la confiance, avec l’intégration de photos détaillées de chaque élément. L’état des lieux peut ensuite être envoyé signé par le locataire, aux diverses parties par voie électronique et renvoyé signé par le propriétaire, si approuvé. Pour finir il faudra également se mettre d’accord pour la remise des clés, en effet, en tant que personne de confiance le locataire pourra vous remettre les clés à vous, afin qu’il puisse cesser de payer son loyer.


Le marché locatif des étudiants est bousculé

Comme nous l’avons précisé plus haut, les étudiants ont une place importante sur le marché de l’immobilier locatif et le confinement laisse des traces.

Un candidat locataire sur trois est étudiant.

Comme l’a annoncé Emmanuel Macron, les étudiants n’auront plus cours physiquement avant l’été. Les universités, les écoles de commerce et d’ingénieurs ne rouvriront donc pas avant septembre ou octobre selon la date de rentrée. Cette décision apporte une réponse immédiate aux questions posées par les étudiants concernant la location de logement que certains conservaient en vue d’une éventuelle reprise des cours. En effet, beaucoup d’entre eux se sont confinés chez leurs parents tout en continuant de payer le loyer de leur chambre ou studio vide. Des dispositifs et des aides ont été mis en place avec des « gels de loyer » ou encore des délais de préavis habituellement fixés à un mois qui ne seront pas appliqués cette année, aux étudiants locataires d'un logement universitaire, comme l'a confirmé le Cnous (Centre national des œuvres universitaires et scolaires).

Cette situation va laisser place à de nombreux départs et les états des lieux de sortie vont se cumuler. Là encore vient l’intérêt de se munir d’une application d’états des lieux comme Startloc. Les logements étudiants sont souvent meublés et les états des lieux peuvent prendre du temps. Une telle application intègre directement un inventaire détaillé (meubles, électroménager, vaisselle...etc) et l’état des lieux peut se faire en quelques clics seulement.

Anticiper les mois à venir et se préparer au déconfinement

Avec ce confinement prolongé, les agences continuent d’enregistrer des sorties de logements, mais extrêmement peu d’entrées.

Il faut donc s’attendre à une explosion des demandes de locations dès la fin du confinement.

En effet, au-delà des premières semaines de panique, les gens se projettent à nouveau et les demandes apparaissent petit à petit. Il faut donc se préparer au mieux pour le jour du déconfinement, même si celui-ci se fera progressivement. En tant que professionnel de l’immobilier et même si cela peut vous paraître abstrait pour le moment, vous devez vous munir et vous former aux outils qui vous permettront d’être le plus efficace possible le jour J. Avec une application qui vous permettra de faire face aux états des lieux qui vont être nombreux sur les semaines à venir, mais également faire face à la demande des étudiants pour la rentrée prochaine. En complément, vous pourrez également opter pour une application comme Sinimo, qui vous permettra de dématérialiser et signer électroniquement tous vos contrats immobiliers (mandats, baux..etc), l’occasion pour vous de gagner beaucoup de temps et de ne passer à côté d’aucune opportunité.

Depuis le début du confinement, vous découvrez de nombreux articles listant les diverses astuces pour continuer votre activité d’agent immobilier. Mais quand est-il de la prospection ? Avant même de savoir comment faire, vous vous demandez sûrement si prospecter est tout bonnement utile en ce moment. Nous n’allons pas vous dire « oui » ou « non », en effet, chaque professionnel met en place sa propre méthode de travail durant cette période. En revanche pour ceux qui le désirent, vous trouverez dans ce nouvel article quelques conseils pour continuer à prospecter pendant le confinement, de quelle manière et avec quels outils adaptés à la situation. 


Suivre le marché de l’immobilier

Même si l’exercice de votre activité est difficile en ce moment, elle ne doit pas s’arrêter pour autant. Vous devez tenir bon et continuer à exercer du mieux que possible. En effet même si tout porte à croire l’inverse, les vendeurs et bailleurs (futurs ou actuels) ne laisse pas tomber leurs projets immobiliers, bien au contraire ! Alors oui, nombreux sont ceux qui voudront tout mettre en « stand-by » le temps que la situation revienne à la normale, mais pour les autres c’est tout l’inverse ! Certains voudront mener à bien leur projet, souvent pris par le temps dans leur quotidien, aujourd’hui ils en ont !

Imaginer le retour à la vie normale après le confinement, est un sentiment qui nous donne envie d’aller de l’avant et de faire des projets ! Et c’est le cas des vendeurs et bailleurs qui après des jours passé dans leur domicile auront qu’une seule envie : changer d’air, en vendant leur maison par exemple ! C’est l’occasion de montrer que vous êtes là pour eux, que vous souhaitez les accompagner pendant cette période compliquée et c'est naturellement vers vous qu’ils se tourneront pour faire aboutir leur projet dans les semaines à venir. Pour ce faire, vous devez impérativement faire le point sur votre fichier clients, afin de croiser l’offre et la demande. Dans un premier temps vous pourrez contacter les prospects qui vous ont sollicité pour la recherche d’un bien en vente ou location par exemple, afin d’affiner leur recherche.


Prospecter par SMS en adaptant son message

Après avoir fait le point sur la demande, vous devez faire le point sur l’offre ! Vous avez peut-être quelques mandats en cours et il est important de rester en contact avec vos clients, afin de leur montrer que vous êtes là pour eux. Mais il est également indispensable pour vous de montrer aux nouveaux vendeurs et bailleurs que vous êtes également disponible pour eux. Vous ne rentrerez peut-être pas tout de suite un mandat mais vous le rentrerez au retour à la normale (on verra plus bas que c’est néanmoins possible).

Pour contacter ces potentiels clients, vous devez miser sur des outils de communication à distance. Même s’ils sont en télétravail depuis chez eux, vos prospects ont plus de temps devant eux et vous devez saisir cette occasion. Attention, ce n’est pas parce qu’ils ont plus de temps que vous devez pour autant les déranger ! Vous devez donc miser sur un outil tel que la prospection par SMS. En effet, en temps normal le fait de prospecter par SMS permet à un agent immobilier d’avoir de très bons retours. Le téléphone étant un objet du quotidien très consulté, il l’est encore plus pendant cette période de confinement.

En utilisant la pige par SMS comme le propose Marketing Immobilier, vous choisissez un moyen de prospection adapté à la situation actuelle. En effet, grâce à ce système vous aurez l’occasion de personnaliser le texte du SMS avec un message qui donnera envie aux vendeurs ou bailleurs de vous contacter, malgré le confinement.

 La France est à l'arrêt, mais pas vos projets ! Profitons-en pour en discuter au 06.90.70.XX.XX Votre agent immobilier.

L’équipe Marketing Immobilier est là pour vous accompagner afin de trouver le message idéal pour votre activité et vous conseiller quant au discours à adopter si un prospect vous appel. Il ne faut pas oublier que les gens ont besoin de parler et qu’en recevant un message bienveillant d’un professionnel de l’immobilier, ils auront envie de vous contacter, pour échanger, se sentir moin seul et être rassuré.

Accompagner ses clients et préparer son retour

Grâce à la pige immobilière par SMS, des vendeurs ou des bailleurs auront peut-être pris contact avec vous. Alors oui, vous ne pourrez pas tout de suite leur proposer un premier rendez-vous « normal », pour visiter et estimer leur bien, mais pourquoi ne pas leur proposer un rendez-vous à distance ? En effet, ils ont du temps et vous aussi, alors c’est le moment de miser sur les nouvelles technologies !

Un rendez-vous vidéo avec Skype ou WhatsApp vous avez déjà tenté ? C’est surement une idée qui vous ne serait jamais venue à l’esprit auparavant, mais qui aujourd’hui n'est pas négligeable. Au quotidien, vous êtes des femmes et des hommes de terrain, alors ces outils vous permettront de vous rapprocher au mieux de la réalité. De plus vos clients pourront mettre un visage sur le nom de leur agent immobilier, l’occasion également de mettre en avant le côté convivial et humain. Vous pourrez pousser la chose encore plus loin en leur demandant de vous faire une présentation du bien, avec une petite visite vidéo à distance.

Inimaginable vous pensez ? Pourtant c’est une réelle alternative à la pratique habituelle de votre activité. Il vous sera même possible de signer un mandat de vente ou de location à distance avec une application comme Sinimo. Vous pourrez directement mettre en place la communication sur votre site web et les sites d’annonces. Il faut savoir que ces sites sont davantage visités en ce moment, car comme nous l’avons précisé plus haut, les gens ont plus de temps et ont envie de changement !


Pour conclure, continuer à prospecter pendant le confinement n’est pas une obligation, c’est un choix. La prospection par SMS est une méthode qui peut se révéler efficace, si et seulement si, vous optez pour un message adapté à la situation. Le but étant de mettre en place un discours plus subtil, qui vous permettra de convaincre vos prospects de devenir vos clients. Et en préparant les mois à venir de cette manière, vous vous construisez une base solide pour pérenniser votre activité !

La crise sanitaire que nous vivons actuellement bouscule la vie de chacune et chacun d’entre nous. Cette situation nous pousse dans nos retranchements et nous fait nous poser beaucoup de questions ! D’un point de vue personnel, cela va nous permettre de nous recentrer sur l’essentiel et de nous rendre contre de ce qui est vraiment important. D’un point de vue professionnel et selon les activités exercées, il va y avoir une grande remise en question. Dans le domaine de l’immobilier par exemple, là où la relation physique est au cœur du métier, comment peut-on s’en sortir quand nous sommes éloignés les uns des autres ? Comment se préparer à l’avenir sereinement et sur quels outils faut-il miser pour être totalement autonome ?


Les agents immobiliers doivent dématérialiser pour exercer ! 

Aujourd’hui et depuis le mardi 17 mars à midi, la France est mise en pause. Certaines professions n’ont pas le choix d’exercer « normalement » même si le terme n’est pas approprié dans cet état d’urgence : professionnels de santé, sécurité, grande distribution ou encore transport. Les autres professionnels quant à eux doivent trouver des solutions pour continuer à faire vivre leur activité du mieux que possible. Et c’est votre cas, vous : agents immobiliers, agents mandataires, négociateurs et autres professionnels de l’immobilier.

Si vous êtes dans une agence immobilière, en temps normal votre quotidien est rythmé par un travail dans vos bureaux avec vos collaborateurs, par des déplacements chez les clients, des rendez-vous chez le notaire, des allers-retours à la poste. Et si vous exercez en tant que mandataire, mise à part quelques petites différences, votre activité est relativement similaire. Dans tous les cas, à l’heure actuelle vous devez travailler depuis chez vous et vous devez vous débrouiller avec « les moyens du bord ».

C’est ici qu’intervient la dématérialisation ! En effet, si vous êtes déjà équipé en nouvelles technologies, vous pouvez exercer tranquillement, presque comme si de rien était !

Aujourd’hui des milliers de professionnels de l’immobilier ont anticipé leur avenir avec des applications et des logiciels spécialisés. Une agence immobilière qui n’a pas prévue une telle situation se retrouve aujourd’hui totalement paralysée, elle se retrouve dépendante de ses locaux, de ses archives, de ses dossiers et de ses déplacements quotidiens. Une dépendance qui ne peut malheureusement pas être assouvie.

Les agences qui se sont munies d’une application comme Sinimo peuvent continuer leur activité à 100%, avec une dématérialisation totale des contrats immobiliers. Celles-ci peuvent conclure des affaires à distance avec des contrats envoyés et signés électroniquement en toute sécurité. Un outil qui permet de rester en contact avec ses clients et ses collaborateurs, tout en restant tranquillement chez soi.


Le numérique pour les biens locatifs

Les professionnels de l’immobilier prennent conscience aujourd’hui et plus que jamais, de l’importance de prendre le chemin du numérique. Qu’une agence soit spécialisée dans la transaction, dans la location ou bien les deux, il existe des outils adaptés. En effet, si vous faites de la gestion locative par exemple, vous pouvez continuer à rédiger vos baux et les envoyer à distance avec l’application citée ci-dessus, vous pouvez également gérer la relation entre les locataires et les propriétaires avec un logiciel de gestion locative. Dans tous les cas, vous n’avez besoin que d’un ordinateur, d’une tablette, d’un téléphone et d’une connexion internet.

Mais alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin quand on sait qu’il est possible de passer au numérique pour chaque processus ?

Dans la continuité d’une agence qui fait de la gestion locative, vous êtes surement amené à réaliser des états des lieux tout au long de l’année. Une pile de dossiers qui se rajoute au reste de la paperasse qui s’accumule dans votre agence et qui n’est pas du tout exploitable à l’heure actuelle. Avec une application comme Startloc, vous pouvez réaliser des états des lieux dématérialisés sur tablette et PC.

La réalité que l’on vous expose aujourd’hui est une remise en question qui vous permettra d’être plus efficace à l’avenir. Pourquoi justement ne pas profiter de ces quelques jours à venir pour vous former vous et vos équipes au numérique ? En effet, dès que la vie reprendra son cours il vous faudra rattraper le temps perdu ! Et si vous n’avez pas pu honorer tous les états des lieux que vous aviez programmé pendant ce confinement, il vous faudra trouver le moyen de les réaliser le plus rapidement possible. Avec Startloc, votre équipe peut bénéficier d’une formation afin d’être totalement autonome et opérationnelle le jour J. L’application permet de préparer ses états des lieux à l’avance, de collaborer dessus en équipe, d’avoir un bien meilleur rendement et une meilleure qualité que sur papier.

Dans quelques semaines et si tout le monde s’associe, la situation reviendra à la normale et la vie reprendra son cours. La triste expérience que nous vivons aura au moins un avantage, celle de la prise de conscience ! Que ce soit dans l’immobilier ou dans d’autres domaines, le numérique était déjà au cœur des projets pour les années à venir, mais il est aujourd’hui présent et imminent. Un changement qui sera bénéfique pour tout le monde : pour les entreprises, avec une meilleure efficacité, une vraie sécurité, une rapidité, des économies et un service de qualité pour les clients. Pour notre belle planète, un souffle écologique qui nous permettra de vivre de meilleurs jours, dans une atmosphère beaucoup plus sereine.

Les chiffres de l’année dernière concernant la location immobilière annoncent la couleur pour 2020. En effet, en 2019 les Français ont investi et pas qu’un peu ! Sur plus de 1.063.000 ventes (un record), l’investissement locatif a représenté plus d’un achat sur quatre. Des studios aux appartements T2, en passant par les lofts aux maisons, les biens sont aussi variés que les profils des bailleurs et des locataires. Un marché qui fait le plus grand bonheur des agences immobilières ! Mais la location est en perpétuel mouvement, avec des changements quotidiens et des intervenants différents et sa gestion n’est pas toujours très simple (qu’elle soit en partie ou totale). Il est donc important de prendre les meilleures dispositions, afin de ne prendre aucun risque.


Bien locatif, votre responsabilité est engagée

Le bilan est clair, de plus en plus de particuliers investissent dans la pierre avec comme objectif : la mise en location. Certains d’entre eux font le choix d’assumer à 100% la gestion de ce projet, avec la recherche de locataires, la mise en place de visites, la rédaction de contrats et la réalisation des états des lieux. D’autres décident de déléguer par manque de temps ou pour s’assurer d’un résultat plus professionnel. C’est à ce moment qu’interviennent des spécialistes de l’immobilier, que ce soit un agent mandataire qui se verra confier la réalisation d’états des lieux, ou une agence qui se verra mandater pour la gestion locative totale d’un bien.

Un professionnel qui s’est vu confier un mandat de gestion pour la location d’un appartement ou d’une maison, peut voir sa responsabilité engagée à l’égard du mandant.

Celui-ci est dans l’obligation de respecter son engagement contractuel afin d’éviter les répercussions négatives sur le bailleur et le locataire. Mais c’est surtout dans son intérêt, en effet, s’il n’est pas honoré, l’agent immobilier pourra subir son propre manquement, allant de la pénalisation juridique à la pénalisation financière.

Au milieu de toutes ses obligations : trouver un locataire solvable, répondre à son devoir de conseil, établir des diagnostics et rédiger un bail, se trouve la réalisation des états des lieux. Une étape rarement soupçonnée, mais qui peut avoir de grandes répercutions si elle est mal réalisée.

 

Réaliser des états des lieux numériques de qualité

Si vous êtes mandatés pour la réalisation d’un état des lieux (dans le cadre d’un contrat de gestion ou d’un contrat seul d’état des lieux), vous avez conscience que vous engagez votre responsabilité de professionnel de l’immobilier ! D’un côté, il y a le bailleur et son bien qu’il affectionne, de l’autre il y a le locataire et son engagement (avec un dépôt de garantie).

Pour se rendre compte de l’importance des états des lieux, il est intéressant d'observer le nombre de litiges qui naissent au quotidien. Les plus connus sont ceux entre les bailleurs et les locataires, mais ils en existent également entre les bailleurs et les agents immobiliers. Après avoir donné procuration à l’agence afin d’être représenté le jour de l’état des lieux, de nombreux propriétaires ont été surpris de constater par eux même que la description du bien ne correspondait pas du tout à son état réel. Une situation engendrant un coût financier qui n’est pas du tout acceptable pour ces particuliers. Certains de ces litiges ont fini par être réglés à l’amiable, en revanche, d’autres ont eu recours à des contestations beaucoup plus prononcées : procédures judiciaires, actions collectives et réclamations de dommages et intérêts. À partir du moment où le propriétaire a des preuves tangibles, celui-ci est dans son droit de se retourner contre l’agent immobilier. 

Pour éviter tout risque, vous devez réaliser des états des lieux de qualité ! Pour vous aider à cela, vous pouvez vous munir d’une application d’états des lieux numériques comme Startloc.

Ce type d’outil vous permettra de réaliser des comptes rendus détaillés et sans faille : preuve photos, état comparatif entre l’entrée et la sortie conforme à la loi ALUR et mentions obligatoires.

Pour un problème d’infiltration d’eau par exemple, il sera très simple de préciser que l’état du mur entre l’entrée et la sortie est passé de « neuf » à « délabré », compléter par un commentaire spécifiant que le mur est humide et moisi et terminer par prendre le mur en photo sous différents angles.

Aujourd’hui, passer du papier au numérique présente plusieurs avantages : professionnalisme, gain de temps et d’argent, aspect écologique et image moderne. En faisant ce choix pour vos états des lieux, vous éloignez les problèmes et vous vous mettez à l’abri en disant adieu aux ratures, aux oublis et surtout aux litiges !

Page 1 sur 3

Derniers Tweets

Depuis 2013, Marketing immobilier innove chaque année pour les agents immobiliers https://t.co/Hk8S9GuAIf
RGPD pour les professionnels de l'immobilier https://t.co/4CaUDKQQSQ https://t.co/jhS5I3t1jk
Loi ELAN, le retour de l'encadrement des loyers https://t.co/EUdoSmEUlt
Follow FLASH IMMO on Twitter

Partagez cet article

Close

Faites découvrir cet article à toute votre communauté et vos amis